Accueil Actualités 44ème réunion du Conseil des ministres : La Guinée face aux chantiers...

44ème réunion du Conseil des ministres : La Guinée face aux chantiers de l’OHADA

143
PARTAGER

L’ouverture officielle des travaux de la 44ème Session du Conseil des Ministres de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a eu lieu ce jeudi 8 juin à Conakry. Cette session fait suite à la réunion des experts de l’organisation tenue du lundi 05 au mercredi 07 juin dernier.

Pour le premier ministre  Mamadi Youla qui a ouvert les travaux, l’OHADA est un outil de promotion, de l’unité africaine et ‘’incontestablement’’ un moteur de développement  de l’Afrique.

«Les progrès que nos différents Etats ne cessent d’enregistrer dans les différentes études économétriques, le démontre à suffisance», a-t-il noté. Avant de rappeler que l’amélioration continue du classement de nos pays dans les différents Rapport Doing Business est également de nature à restaurer la confiance des investisseurs et à stimuler la croissance, qui pour lui est la base de tout développement.

Il s’est enfin félicité de l’inscription à l’ordre du jour des présentes assises du projet de Règlement relatif à l’harmonisation des pratiques des professionnels de la comptabilité et de l’audit. «J’encourage vivement l’exploration des possibilités d’adoption rapide d’une réglementation commune de l’affacturage, afin que les acteurs économiques et les investisseurs puissent toujours trouver dans notre espace commun les outils juridiques les plus adaptés à la pratique contemporaine des affaires», a conclu le premier ministre guinéen.

En plus d’accueillir cette grande rencontre de l’OHADA, la Guinée va diriger la destinée de l’organisation au compte de l’année 2017.

Pour  Dorothe Cossi Cossa, secrétaire permanent de l’OHADA,  «Cette présidence suscite une note d’espoir quant à l’aboutissement prochain de bien de chantiers prometteurs ouverts au nombre desquels, je voudrais citer, sans être exhaustif : la révision de l’acte uniforme de relatif au droit de l’arbitrage en lien avec la révision de l’acte uniforme portant organisation des procédures simplifiés de recouvrement et des vois d’exécution ainsi que celle de l’élaboration d’un acte uniforme relatif à l’affacturage en étroite collaboration avec nos banques centrales

Et M. Cossa de rappeler par ailleurs que depuis quelques années, la Guinée a joué et continue de jouer un rôle fondamental au sein de l’espace OHADA. Une situation qui n’est guère étonnante, selon lui, lorsqu’on sait que la Guinée a toujours été à l’avant-garde du combat pour l’unité africaine.

Quant au rôle de l’OHADA, l’orateur précise qu’elle vise principalement  à l’amélioration de l’environnement juridique des entreprises et à assurer l’intégration juridique et économique de ces Etats membres.

«Il met à la disposition de chacun de ses Etats des instruments juridiques simples et modernes, facilite les échanges commerciaux, contribue à attirer les investissements et assure la promotion de l’arbitrage comme instrument de règlement des différends commerciaux et d’investissement», ajoute M. Cossi.

Selon lui, l’OHADA jouit d’un crédit certain aussi bien en Afrique qu’à travers le reste du monde et que de ce fait elle mérite d’être adéquatement accompagnée dans son évolution au mieux des intérêts de nos Etats.

Nantènin Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email