Accueil Actualités À Labé : Le préfet lance l’opération de lutte contre les sachets...

À Labé : Le préfet lance l’opération de lutte contre les sachets plastiques

61
PARTAGER

La ville de Labé est sale et cela est un secret de polichinelle. C’est pourquoi le préfet de la ville Safioulaye Bah fait  de la question de l’insalubrité une priorité. Safiaoulaye Bah a  rencontré les Petites et Moyennes Entreprise (PME) qui travaillent dans ce secteur Labé.

« Tout le monde constate que sur le terrain que se sont ces sachets d’eau qui polluent notre environnement. Comme partout ailleurs, c’est  le pollueur qui paie. Ici aussi nous avons demandé à ces personnes de s’impliquer pour le ramassage de ces  ordures et les transformer par la suite » a confié le préfet.

Alpha Mamadou Diallo l’un des  agents  de  promotion d’une  compagnie d’eau  est favorable à l’initiative .

« C’est une très bonne chose. Nous sommes conscients de cette réalité, car la ville est sale. Nous ne pouvons qu’être content de l’initiative et de l’accompagner ».

Quant à Mamadou Cellou Diallo, il se dit perplexe quand on dit que les entreprises d’eau sont les plus grands pollueurs.

« Nous ne sommes pas les seuls à produire les plastiques dans la ville. Mais ce qui est important, c’est que nous nous battons ensembles pour trouver un terrain d’entente afin que la ville de Labé soit débarrassé de sachets en plastique »

Un cadre pour suivre les nouvelles dispositions

24 heures après cette rencontre, le préfet Elhadj Safioulaye Bah a convoqué les différents patrons des sociétés des eaux minérales de la ville de Labé et certains responsables de la ville au tour de la table. Des solutions ont étés proposées pour bon suivi de la nouvelle mesure.

Mamadou Kobéra Diallo, le chef section des eaux et forêt de Labé était de la rencontre, il revient sur les points marquant de cette rencontre.

« Un local sera construit aux alentours de la préfecture pour la collecte des sachets des eaux minérales de Labé. Une personne sera recruter et payé pour recevoir les sachets les peser et les racheter. En troisième lieu, les sachets racheter et stocker seront revendues aux usines de plastique à Conakry, pour qu’ils les réutilisent à d’autres fins. La semaine prochaine, il y aura une autre rencontre avec les importateurs des sachets plastiques différents des sachets  d’eau, pour qu’eux aussi trouvent des solutions de collecte et de recyclage, afin que Labé soit propre ».

Pour la construction du locale une synergie  sera faite entre les six sociétés d’eau minérale de Labé et l’achat ne causera pas de problème poursuit Monsieur Kobéra Diallo.

Amadou Sow, correspondant à Labé

Print Friendly, PDF & Email