Accueil Actualités Affaire Joachim Baba Millimono –Martine Condé : Un début de procès difficile

Affaire Joachim Baba Millimono –Martine Condé : Un début de procès difficile

304
PARTAGER

Le procès qui oppose la présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC), Mme Martine Condé,) et M., commissaire à la HAC suspendu depuis quelques mois, s’est ouvert ce mercredi 31 Joachim Baba Millimono mai au Tribunal de Première Instance de Kaloum.

Pourquoi le commissaire Joachin et sa présidente sont en justice ? Me salifou Béavogui avocat de M. Joachin répond : « M. Millimono est un commissaire à la HAC, où il a été nommé par décret présidentiel comme rapporteur  général. Mais depuis près de huit mois, Mme Martine Condé, présidente de la HAC, l’empêche d’accéder à son bureau, elle le prive de son salaire et des avantages liés à son salaire et le met dans la nature, alors qu’il est bénéficiaire d’un arriéré de salaire » s’est-il défendu.

Selon l’avocat, les arriérés de salaire et avantages  de son client s’élève à 100 millions de francs guinéens. Sans compter les menaces et l’abus d’autorité.

« Comme nul n’est au-dessus de a loi, c’est pourquoi mon client a décidé de porter plainte » de M. Millimono.

La Présidente de la HAC n’était pas au tribunal et son avocat non plus. « Qu’elle soit là ou pas cela n’arrête pas la procédure, nous irons jusqu’au bout, le tribunal a fixé la caution à trois millions de franc guinéen, nous satisferons cette obligation pour que justice soit faite. Parce qu’elle n’a aucun droit de s’opposer à un décret présidentiel », a commenté Me Salifou Beavogui.

La présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC) fait l’objet  d’une plainte déposée par Joachim Baba Millimono pour  abus d’autorité et entrave à la liberté de travail.

Nantenin Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email