Accueil Actualités Affaire N’FANTA : 5 et 6 ans de prison, 200 milliards requis contre...

Affaire N’FANTA : 5 et 6 ans de prison, 200 milliards requis contre la ‘’donneuse’’ de grossesse  et ses complices!

265
PARTAGER

En attendant  le délibéré le 9 avril prochain, le procureur du tribunal de première instance de Mafanco a requis 5 et 6 ans de prison ferme et une amende 200 milliards contre N’Na Fanta la ‘’donneuse’’ de grossesse et ses complices. C’est ce qui ressort du procès qui s’est ouvert ce jeudi 5 avril au TPI de Mafanco, opposant  le ministère public et la ‘’donneuse’’ de grossesse et ses complices M’mah Soumah et Etienne.

N’na Fanta Camara, M’Mah Soumah et Etienne Gbanamou sont poursuivis pour escroquerie, administration de substances nuisibles à la santé, mise en danger à la vie d’autrui, exercice illégal de la profession de médecin.

 « Nous (le tribunal, ndlr) avons à faire à une entreprise criminelle, au sens ordinaire du terme. Ils ont tous joué un rôle dans cette affaire. Ils sont tous dangereux, ils ont fait miroiter l’espoir à plus de mille femmes de faire des enfants » a déclaré le procureur Aly Touré.

Dans sa réquisition, le procureur a demandé de condamner les deux dames à 5 ans et le faux médecin à 6 ans parce qu’il y a un cumul d’infraction.

« Les faits sont constants. N’Na Fanta peut tomber sous le coup de l’escroquerie, de la mise en danger de la vie d’autrui, d’administration de substances nuisibles à la santé. Donc vous la condamnerez à 5 ans de prison ferme. Quand à M’Mah Soumah, elle est aussi complice des trois infractions. Donc vous la condamnerez à la même peine que N’na Fanta. Et vous condamnerez le faux médecin, Etienne Gbanamou, à 6 ans de prison ferme», a-t-il requis contre le trio.

Cette affaire défraye la chronique  depuis quelque mois à Conakry. Une dame nommée Fatoumata Camara, plus connus sous me nom de N’a Fanta a donné de faux espoirs à plusieurs femmes de porter un enfant. Avec des prétendues  grossesses qui peuvent durer jusqu’à  27 mois pour certaines, la donneuse de grossesse est démasqué.  Elle a été arrêté  le 10 janvier 2018 par l’Office central chargé de la lutte contre le crime organisé, suite  à plusieurs contre elle.

Chacune de  ces ‘’patientes’’ devait payer  300.000 GNF, 10.000 GNF pour  chaque consultation, un coq et un complet de 3 pagnes.  Selon les témoignages cette dame interdisait à ses victimes de consulter  d’autres médecins excepté Etienne Gbanamou.

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email