Accueil Actualités Allaitement maternel :  témoignage sur les choix et contraintes de nourrices à...

Allaitement maternel :  témoignage sur les choix et contraintes de nourrices à Labé

198
PARTAGER

Commémorée chaque année dans le cadre de la lutte contre la malnutrition maternelle, la semaine mondiale de l’allaitement maternelle démarre chaque 1er  août pour une période de sept jours. Cette année, l’occasion a été mise à profit par la rédaction locale du courrierdeconakry basée à Labé pour aller à la rencontre des nourrices.

Fatoumata Binta Diallo dont le bébé a juste cinq mois partage son expérience : « C’est mon troisième enfant. Tous, sans exception ont été allaité de façon exclusive  jusqu’à six mois et je n’ai rencontré aucun inconvénient. Voyez comment celui-ci est costaud. C’est une réalité palpable que le lait maternelle est irremplaçable pour un nouveau-né » soutient-elle.

« Ma fille a trois mois dix jours. Mais depuis deux semaines, j’ai commencé à lui donner le lait en boîte car elle ne faisait que pleurer tout le temps et on m’a dit qu’elle a surement faim. Et depuis que j’ai commencé à utiliser le lait en boîte elle s’est calmé donc ça va. Je voulais l’allaiter sans rien mélanger mais face à ce souci je n’avais pas le choix » renchérit Mariama Kanté.

De son côté Aissatou Barry elle ne supporte pas l’opération : « Mon enfant a commencé à prendre le lait artificiel dès le premier jour de sa naissance. J’ai essayé la téteée mais je n’ai pas supporté ça faisait extrêmement mal. Je voulais bien sûr l’alimenter avec mon lait mais c’était insupportable » avoue-t-elle.

A peine 72 heures après son accouchement, Mariama Kesso Baldé a aussi été contrainte de faire recour au lait en artificiel. « La cause est qu’il n’y a pas de lait dans mes seins. On m’a suggéré différents aliments mais ça n’a pas marché » explique-t-elle dans un ton mélancolique.

Pourtant selon Docteur El Hadj Mamadou Oudy Bah, le directeur régional de la santé de Labé (DRS) le lait maternel est irremplaçable : « Il est reconnu que le lait maternel apporte des substances qui sont nutritionnellement parfaites pour le bébé et le protège contre les maladies comme la diarrhée. Donc l’allaitement est vivement recommandé » soutient le DRS de Labé.

Selon Docteur El Hadj Oudy Bah montre  à Labé on a 74,80% de nouveau-nés qui reçoivent un aliment avant les premières tété contre 41 % dans la région de Faranah et la durée médiane de l’allaitement est de 22 mois dans la région de Labé contre 24 mois recommandés.

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel est célébrée chaque année du 1er au 7 août afin d’encourager l’allaitement maternel et d’améliorer la santé des nourrissons dans le monde entier.

Elle commémore la Déclaration d’Innocenti signée en août 1990 par des responsables politiques, l’OMS, l’UNICEF et d’autres organisations pour protéger, promouvoir et encourager l’allaitement maternel.

 A Labé, des activités de sensibilisation ont  été menées dans les 5 préfectures de la région dans le but d’amener les femmes à comprendre les avantages du lait maternel.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email