Accueil Actualités Alpha Oumar Barry : « Cela fait 30 ans que j’enseigne … »

Alpha Oumar Barry : « Cela fait 30 ans que j’enseigne … »

159
PARTAGER

Votre quotidien électronique a rencontré un enseignant qui exerce le métier depuis 30 ans. Désespoir, fatigue, misère et pauvreté se lisent dans les yeux de notre interlocuteur. Témoignage

Lecourrierdeconakry.com : Présentez vous à nos lecteurs ?

Alpha Oumar Barry : mon nom c’est Alpha Oumar Barry, enseignant et conseiller en orientation.

Vous êtes enseignant depuis combien d’année ?

Alpha Oumar Barry : Je suis enseignant depuis 1987, donc disons 30 ans maintenant.

Vous faites partie des enseignants qui demandent une amélioration des conditions de vie des travailleurs. Dites nous quel est le vrai problème ?

Alpha Oumar Barry : Nous demandons tout simplement à l’Etat les meilleures conditions de vie pour mieux rendre. A mon âge si j’observe les professeurs, je suis vraiment mort de pitié. Je ne souhaite pas avoir les mêmes devenirs que ceux-ci.  C’est pour cela que nous demandons à l’Etat une petite amélioration de condition de vie pour qu’on puisse mieux travailler.

Un enseignant qui a 15 ans d’expérience, combien perçoit-il comme salaire ?

Alpha Oumar Barry : Moi par exemple j’ai maintenant 30 ans de service, mais en tout et pour tout je perçois 2.500 000 fg, donc  vous voyez ce que ça donne. Et j’ai une famille, vous voyez dans quelles conditions nous  nous trouvons.

Après deux semaines de grèves, est ce que vous êtes prêt aujourd’hui à une suspension ?

Alpha Oumar Barry : Très franchement moi je consens à une suspension. Rien ne vaut de garder les enfants à la maison. Nous voulons travailler, mais avec une amélioration de condition de vie. Et encore une fois nous sommes apolitiques.

Un dernier mot ?                                                  

Alpha Oumar Barry : Je crois ce que nous revendiquons n’est pas méchant et tant qu’on n’est pas satisfait nous préférons garder la maison. C’est nous qui formons l’esprit, il faut que les décideurs se rendent compte de notre situation, l’enseignant guinéen vit dans la misère.

Propos recueillis par Nantènin Traoré  

Print Friendly, PDF & Email