Accueil Actualités Aviculture: Décès massifs de 15 000 poulets à Labé

Aviculture: Décès massifs de 15 000 poulets à Labé

71
PARTAGER

En l’espace d’une semaine, des aviculteurs du secteur Djanyabhé  quartier Madina de la commune urbaine de Labé ont perdu une quantité énorme de volailles. Les victimes pointent tous un doigt accusateur sur leur fournisseur. Les deux camps se livrent à une vraie guerre de chiffre. Entre éleveurs de volailles et vétérinaires, ce n’est pas la joie ces derniers temps à Labé.

Mamadou Diouldé Baldé qui dit avoir perdu au moins 2 500 poussins en l’espace de 24h ne cache pas son indignation.

«  Notre fournisseur Dr Siley Wane nous avait recommandé de ne pas donner aux poussins le vaccin contre le ‘’Gomboro’’ (ndlr : une maladie). Donc on a obéit car il avait clairement dit que si on utilise ce vaccin, en cas de problème  il ne serait pas responsable. Au bout d’un mois et 20 jours, nous avons perdu plus de 2 500 poussins en 24 heures. En deux mois nous avons tous perdu aujourd’hui. Regarder il ne nous reste aucun poussin ils sont tous morts » se lamente le fermier.

Vue l’ampleur de la perte les victimes ne comptent pas en  rester là. A en croire Mr Baldé, la qualité des poussins fait défaut.

«  Je pense que cette qualité de poussin n’est pas connue dans notre région. C’est la première fois qu’on traite avec Docteur Siley Wane et voilà le résultat. Chez nous ici, dans notre ferme nous avons perdu  2 500 poussins  et ça continue. Le jeune frère d’El Hadj Bhoye a perdu 2 100 poussins, sur les 2 900qu’il avait. Un autre a perdu 3 000. En tout, je peux dire qu’on a perdu 15 000 poussins en une semaine. Nous  estimons la perte à 95 millions en espèces » comptabilise M. Baldé.

M. Baldé a décidé de faire recours à l’expertise d’un spécialiste pour trouver la cause réelle des  décès. « Si les résultats du labo montrent que c’est le produit qui fait défaut, je vais intenter une action en justice contre Siley Wane pour abus de confiance et faux et usage de faux.  Nous voulons savoir la vérité sur la maladie ou sur la cause réelle de ces multiples décès. Et si le labo arrive à confirmer que c’est le produit qui n’est pas de nature à vivre en moyenne guinée je vais porter plainte contre le fournisseur » a-t-il déclaré.

De son côté le fournisseur qui est le principal accusé dans cette affaire nie tout en bloc. Pour docteur Siley Wane le fermier exagère dans tous les sens.

 « Je n’ai pas vendu de mauvais poussins et d’ailleurs on est pas à notre première importation. Nous sommes à plus de 60 000 poussins livrés. C’est seulement  avec les deux derniers lots que nous avons  eu des problèmes. Et nous sommes en train de chercher les causes de ces mortalités. Nous cherchons à savoir est-ce que ce sont les vaccins ? Est-ce que ce sont les locaux ? Est-ce que ce sont les poussins ? Est-ce que c’est le suivi sanitaire qui a fait défaut ? Est-ce que ce sont les bâtiments qui ont des problèmes sachant qu’il y a déjà des zones endémiques à Labé dont on soupçonne être la cause », réagit le vétérinaire.

Le vétérinaire remet également en cause les chiffres avancés par les éleveurs. Selon lui la perte doit tourner autour de 8.500 au lieu de 15.000.

Plusieurs autres fermes sont concernés à Labé  par ces décès massifs de volailles . Il reste à savoir si ces décès sont des cas isolés ou s’il s’agit  d’une épidémie.

Fatoumata Bah

Correspondante à Labé

Print Friendly, PDF & Email