Accueil Actualités Banditisme:  »Bré » mis aux arrêt par la gendarmerie de N’Zérékoré

Banditisme:  »Bré » mis aux arrêt par la gendarmerie de N’Zérékoré

231
PARTAGER

Quelques jours après l’arrestation de cinq personnes appartenant à un  présumé de réseau de malfrats, la gendarmerie de N’zérékoré vient d’arrêter un sixième élément de ce même groupe. Il a été présenté à la presse ce jeudi, 08 février 2018.

Ils ne sont plus que deux sur huit à être recherchés par les services de sécurité. Six membres du groupe des présumés auteurs des attaques des domiciles de Samson Dépali, directeur général de la société Africa Uni Industrie et de Bafodé Cissé, vendeur de moto, sont désormais à la disposition de la justice de N’zérékoré. Le sixième élément du nom d’Ibrahima Camara alias « Bré » a été arrêté lundi dernier à N’zérékoré.

Interrogé à chaud, il reconnait avoir effectivement participé à ces deux opérations.

« Moi j’étais à Conakry, c’est mon ami Bangaly, qui m’a appelé de venir, qu’ils ont identifié un lieu de vole où on peut avoir assez d’argent. C’est ainsi que j’ai pris la voiture pour venir ici. Quand je suis venu, moi aussi j’ai appelé un autre ami. C’est comme ça nous nous sommes tous retrouvés ici. Et dans la nuit du samedi 20 janvier, nous avons attaqué le domicile des indiens mais on n’a pas trouvé l’argent qu’on voulait, on était même fâché contre celui qui nous a appelé. Après, il nous a dit d’aller à l’usine, mais arrivé là-bas on a trouvé des agents de sécurité sur place du coup on a décidé d’abandonner. Car vouloir forcer, ça allait conduire à un bain de sang, nous on ne voulait pas ça. Deux jours après, il a dit qu’il a trouvé on autre lieu. On est parti là-bas, c’était le mardi 23, chez le nommé Bafodé.  Mais là aussi on n’a pas eu assez d’argent. Nous étions tous frustrés. On disait qu’il nous a déplacé pour rien » A-t-il expliqué avec l’air plutôt tranquille.

Et de poursuivre: « après ces deux opérations,  nous voulions tous retourner dans nos villes respectives, mais certains d’entre ont suggéré d’attendre un peu, le temps pour nous de chercher un autre endroit à attaquer. C’est dans ça que je suis resté, un jour, on m’a dit que mes amis sont arrêtés et moi je me suis caché. L’autre jour maintenant, j’ai un ami qui m’a appelé de venir à la gare qu’il peut m’aider à regagner conakry, mais c’était un piège. Quand je suis sorti, ils m’ont arrêté » ajouté Bangaly Camara.

Sur les circonstances de son arrestation, le commandant de la gendarmerie régionale de N’Zérékoré, indique que c’est grâce à la collaboration des populations qu’il a été appréhendé. Colonel Ninguira Camara invite les citoyens à renforcer cette collaboration pour dénicher tous les malfrats qui vivent dans la ville. Il a ensuite promis que lui et ses agents continueront à œuvrer pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

L’arrestation de ce présumé bandit intervient une semaine après celle des cinq premiers dont un militaire. Ils appartiendraient tous à un groupe qui a commis récemment une série d’attaques à mains armées dans la ville de N’Zérékoré.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

 

Print Friendly, PDF & Email