Accueil Communiqué BILAN METFPET : LE MINISTRE DAMANTANG ALBERT CAMARA VEUT CONTINUER A CONSOLIDER...

BILAN METFPET : LE MINISTRE DAMANTANG ALBERT CAMARA VEUT CONTINUER A CONSOLIDER LES

81
PARTAGER

 

ACQUIS EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DE SYSTÈME

Conakry, le 28 Janvier 2017 – Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail Damantang Albert Camara a présenté ce samedi 28 janvier 2017 le bilan d’activités de l’année 2016, les résultats atteints par rapport à 2015, les contraintes dans la mise en œuvre des objectifs de la lettre de mission, les recommandations et les perspectives envisagées pour 2017 au compte du METFPET. Cette cérémonie qui s’est passé dans la salle de conférence de l’Ecole Nationale des Arts et Métiers ‘‘ENAM’’ a connu la participation du ministre de la Jeunesse Moustapha Naité, des cadres et des directeurs généraux des directions relevant du METFPET.

 La cérémonie de présentation du bilan 2016 a été marquée par la projection d’une vidéo d’une dizaine de minutes qui retrace les grands chantiers du ministère. A l’instar de l’ensemble des départements ministériels, l’année 2016 aura été pour la Formation Professionnelle, l’Emploi et le Travail une année charnière. La première année post-Ebola, avec une reprise timide de l’activité économique et de nombreuses contraintes budgétaires. Malgré ce contexte défavorable, le système de l’Enseignement Technique, de la Formation, Professionnelle, de l’Emploi et du Travail s’est attelé à respecter les termes de sa lettre de mission relative à la Formation, à l’Emploi et au Travail.

 D’entrée de jeu, le ministre Damantang Albert Camara a mis un accent particulier sur les efforts du département de l’Enseignement Technique. Des efforts qui ont permis à consolider les nombreux acquis en matière de Gouvernance du système. Ces efforts ont permis aux écoles professionnelles de disposer de leur propre compte bancaire. Poursuivant le ministre dira que pour accomplir le volet Formation, son département a pu compter, comme pour les années précédentes, sur ses directions et services d’appui qui sont ses véritables relais opérationnels. Ces directions ont mis en œuvre le programme de formation du département en s’appuyant aussi bien sur l’expertise locale et le Budget National de Développement que sur l’apport des différents partenaires techniques et financiers du département.

 Au compte de l’année 2016, le système de formation professionnelle privée a enregistré la venue d’une Mission d’évaluation de la mise en œuvre du programme de sage-femme de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé  »OOAS » dans les Institutions de Conakry et Kindia.

 Plus loin, le ministre a rappelé que le travail des directions opérationnelles s’est effectué sous le contrôle d’Inspection Générale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle qui a procédé à l’Etat des lieux des écoles techniques et professionnelles de Conakry, Coyah et Dubréka. Ces missions selon le ministre, ont concerné 80 établissements d’enseignement technique et professionnel et ont porté sur le site infrastructures, équipements, concession scolaire, le personnel, les effectifs d’apprenants, les programmes de formation et les plans d’études.

Poursuivant le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail Damantang Albert Camara a insisté sur le fait que ces actions de formation initiales ou continues n’ont de sens que si elles contribuent, à terme, à promouvoir l’insertion professionnelle des jeunes guinéens. C’est en considération de ce facteur que le rôle de l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi a continué à être déterminant.

S’agissant du volet Travail, le département a commencé la mise en œuvre des acquis obtenus grâce aux nouvelles dispositions de la réglementation du travail. La Direction Nationale du Travail et des Lois Sociales s’est donc employée à vulgariser le Code du Travail pour la Région Administrative de Conakry sur financement du BIT. La Direction Nationale du Travail et des Lois sociales a permis au département de présenter à l’Assemblée Nationale les Conventions 167, 176, 187 et 189 de l’OIT. Ces conventions concernent respectivement la Santé et la Sécurité dans la Construction, la Sécurité et la Santé dans les Mines, le cadre promotionnel pour la Sécurité et la Santé au Travail et les travailleuses et travailleurs domestiques. Les 4 conventions ont été ratifiées par l’Assemblée Nationale le 26 décembre 2016.

Pour le ministre Damantang, la réalisation de ces différents objectifs a été l’occasion, d’identifier plusieurs contraintes dans la mise en œuvre des objectifs de la lettre de mission du département, avec l’amélioration des résultats attendus qui reste tributaire de la levée de ces défis et contraintes dont les plus importants sont la revalorisation de la Formation Professionnelle et Technique, la mise en place d’un partenariat public privé, l’accroissement du financement du sous-secteur, la mise en place des mécanismes d’appui à l’insertion socioprofessionnelle, la mise en place d’une législation du travail et des lois sociales évolutives et appropriées, la mise en place d’une politique efficace de sécurité sociale…

Pour finir le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail a tenu à dire qu’au compte des actions envisagées pour 2017, son département entend mettre l’accent sur des actions qui garantiront un cadre soutenable d’un dispositif de formation technique et professionnelle harmonisé en lien avec la lettre de mission adressée par le Premier Ministre Mamady Youla.

Ces actions portent sur :

-L’amélioration de l’accès et l’équité aux formations techniques et professionnelles

-La diversification de l’offre de formation professionnelle et technique en lien avec les besoins du marché de l’emploi et du travail

-La modernisation de la gouvernance administrative, institutionnelle et pédagogique du système

-La veille à l’application de la législation du travail et des lois sociales en Guinée

-La création d’un baromètre social

-La mise en œuvre d’une politique dynamique de création d’emploi

La cérémonie de présentation du bilan 2016, résultats, contraintes et perspectives, a pris fin par la traditionnelle série de questions et réponses devant un parterre de journalistes.

La Cellule de Communication du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email