Accueil Actualités Clôture de la semaine citoyenne : S’en est fini pour la première édition...

Clôture de la semaine citoyenne : S’en est fini pour la première édition !

53
PARTAGER

La semaine nationale de citoyenneté et de la paix (SENACIP), a pris fin le mardi O8 novembre sur toute l’étendue du territoire nationale. A Conakry, c’est le palais du peuple qui a abrité la cérémonie présidée par le président de la République, Pr Alpha Condé. Ce dernier était accompagné de son gouvernement, avec à ses côtés le chef de file de l’opposition, El Hadj Cellou Dalein Diallo, et les chefs diplomatiques et consulaires accrédités en Guinée.

Cette semaine a permis aux guinéens de prendre conscience de l’enjeu de la problématique de la citoyenneté, du civisme et de la paix. « Comme pour dire que ces questions révèlent en elles toutes les caractéristiques de nos fonctionnements nationaux aussi sur le plan politique, social et économique », s’est félicité le ministre Gassama.

Dans son allocution, le ministre de la citoyenneté a expliqué qu’à travers les activités organisées tout au long de la semaine, sur l’ensemble du territoire national, les citoyens ont appris l’importance de la citoyenneté. « Les citoyens guinéens ont compris que sans citoyenneté effective, sans civisme responsable, sans culture de paix, notre pays ne sera pas à mesure d’affronter avec espoir, efficacité et réussite tous les défis auxquels nous sommes confrontés », a-t-il expliqué.

Enfin, le ministre s’est réjoui de l’atmosphère dans laquelle le peuple a célébré cette semaine. « Cette semaine a été célébrée sans aucune différence entre l’ensemble des guinéens, des acteurs politiques, sociaux et économiques de notre pays quelle que soit, par ailleurs, leur singularité identitaire, politique ou sociale pour le bonheur du peuple de Guinée », s’est-il réjouit.

Le président de la République, le Pr Alpha Condé, présidant la clôture de la semaine citoyenne, a fait entendre que son matérialisation est plus que jamais importante. Pour lui, l’exemple du civisme et de la citoyenneté doit d’abord venir des responsables politiques et économiques. « Pour la matérialiser, il faut que les responsables politiques et économiques aient un comportement citoyen, cela rejaillira au sein du peuple afin que chacun adopte un bon comportement citoyen. Le combat pour un changement qualitatif de nos comportements habituels doit être un combat quotidien où chaque citoyen, quel que soit son niveau social, joue une partition pour gagner le pari », a-t-il déclaré.

Selon lui, personne ne respecte les biens publics, les ordures sont jetées dans les rues. Sur ce, le président Condé a annoncé que désormais, le gouvernement va s’atteler a un changement effectif commençant par les membres du gouvernement, qui sera valable aussi pour la classe politique. Comme pour dire que le mauvais exemple vient d’en haut.

Il faut dire que pour la première fois en Guinée une activité a pu mobiliser autant de monde et de personnalité du pays.

Nantenin Traoré

Print Friendly, PDF & Email