Accueil Actualités CNP-Guinée : Entre Ansoumane Kaba et Sékou Cissé qui dirige le Patronat...

CNP-Guinée : Entre Ansoumane Kaba et Sékou Cissé qui dirige le Patronat Guinéen ?

308
PARTAGER

Rien ne va au sein du Conseil national du patronat de Guinée (CNP). Ce sont deux personnes qui réclament la présidence de l’Institution. Tous deux, sont passés à tour de rôle devant la presse cette semaine. M. Ansoumane Kaba dit Kaba Guiter était devant la presse le week-end dernier pour affirmer qu’il requiert sa légitimité du congrès du 23 avril 2016 qui l’a élu président du Patronat guinéen, en présence de 25 Fédérations que compose l’Institution. Puis, ce fut le tour de M. Sékou Cissé de passer devant cette même presse pour nier la légitimité de M. Ansoumane Kaba qui a été élu le 23 avril 2016. Etant le président par intérim avant l’organisation du congrès du 23 avril, M. Cissé se considère toujours comme le patron par intérim du CNP. Il l’a exprimé le mardi 23 août 2016, dans la salle Mohamed Koula de la Maison de la presse, à Coléyah-Lansebougny.

Sékou Cissé, qui dit être le président par intérim du CNP depuis 6 ans, a affirmé qu’il y avait des tiraillements sur le congrès et un arrêt de justice demandait aux organisateurs de surseoir à sa tenue à la date indiquée à l’époque. Poursuivant ses propos, il dénonce :

«Le nouveau président a été élu par consensus, contrairement à l’esprit des textes statutaires du CNP qui, malheureusement ne prévoit pas de désignation par consensus. Ce congrès a donc été annulé, et en tant que président par intérim, j’ai convoqué un autre congrès qui se tiendra le 27 août 2016. Mais aucune des organisations internationales auxquelles le CNP est affilié n’assistera à ce congrès du 27 août, parce que, dit il, celles-ci n’ont pas le temps. »

Selon lui, la Fédérations nationales et de la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) a trouvé comme excuse, un calendrier chargé pour ne pas assister à ce nouveau congrès.

La présidente de la commission de validation des congrès au CNP-Guinée, Mme Aissatou Baldé qui avait validé l’élection de M. Ansoumane Kaba s’est défendue en ces termes :

« L’arrêt qui demandait à ce que le congrès soit différé a été tardivement connu par les organisateurs. Voilà pourquoi j’ai accepté les résultats du congrès. Car je ne savais pas qu’il y avait cet arrêt. »

Malgré l’absence des Fédérations internationales patronales dont la Guinée est membre, M. Cissé n’entend pas baisser les bras. Selon lui, ce congrès sera organisé le 27 août 2016 pour la mise en place d’un nouveau bureau exécutif du Conseil national du patronat.

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email