Accueil Actualités Communales d’octobre 2016 : L’ancien maire de N’zérékoré  veut revenir

Communales d’octobre 2016 : L’ancien maire de N’zérékoré  veut revenir

128
PARTAGER

Il s’était fait oublier,  mais il réapparait. M. Cécé Loua se veut le plus populaire des candidats en liste aux élections communales d’octobre 2016. Il  avait déjà  assuré cette fonction durant près de 10 ans  du temps de Conté avant d’être destitué en 2008 par l’ancien homme fort de Conakry, le capitaine Moussa Dadis Camara. Il a annoncé sa candidature le vendredi  29 juillet lors d’une réunion extraordinaire au siège du parti UFR (Union des Forces Républicaines).

Les élections communales d’octobre s’annoncent houleuses à N’zérékoré. Neuf candidatures sont déjà enregistrées dont Cécé Loua dit ‘’ Gbouocé ‘’, ancien maire de N’zérékoré.

C’est sous la bannière de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sydia Touré que M. Cécé Loua se présente aux élections communales d’octobre 2016. Désigné coordinateur régional de ce parti en région forestière, l’ex-maire dit être incité par une population reconnaissante.

« Suite aux sollicitations de beaucoup de nos compatriotes  à N’zérékoré  et à l’extérieur,  je me suis amusé à mettre sur l’internet  ce que je pensais. J’ai demandé si je pouvais me représenter aux élections communales à N’zérékoré. Les 99,9% ont voté en faveur de ma candidature. Cela veut dire que la population est prête à nous accompagner », a-t-il déclaré.

L’annonce de cette candidature est bien accueillie dans la cité. Son   pragmatisme et sa qualité de rassembleur sont revenus sur plusieurs lèvres.

« Il faut mettre l’homme à la place qu’il faut. Cécé est quelqu’un de bien vu son passé. Moi, je pense que c’est lui  qui peut mettre fin à la pagaille à  Nzérékoré », affirme M. Alfred Guémou, commerçant.

Ces propos sont renchéris par Tohon Haba couturière, assise devant sa machine à coudre. Cette dame ne cache pas  ses émotions. « Au temps de Gbouocé (Cécé LOUA ndlr) qui osait faire du n’importe quoi ici ? Le banditisme avait disparu, les tueries n’existaient non plus. Il n’a pas peur de dire la vérité. L’occupation anarchique de la voirie urbaine n’existait pas aussi. Guerzés et Malinkés étaient bien unis. Mais aujourd’hui regarde cette belle ville qui est détruite. Bienvenue encore à papa Cécé », s’exclame-t-elle.

Même si la population désire son retour à la tête de la commune,   une seule question plane dans les têtes, celle du rapprochement du président de l’UFR Sydia Touré au président de la république Alpha Condé.  A cette question, M. Cécé Loua répond,

« J’ai rencontré le président Sidya, il m’a dit de ne pas s’inquiéter. Il m’a dit que c’est lui qui est parti servir l’administration guinéenne auprès du Pr Alpha Condé et le parti reste toujours dans sa position. Il n’y a aucune alliance entre l’UFR et le RPG arc-en-ciel », a expliqué le candidat Loua.

Du côté de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI), c’est un silence. Pour des raisons, d’impartialité, certains responsables n’ont pas voulu s’exprimer.

En attendant, neuf personnes ont déjà annoncé leurs candidatures pour cette consultation électorale  prévue en octobre prochain.

Alexis Kolié, correspondant à N’zérékoré.

 

Print Friendly, PDF & Email