Accueil Actualités Conakry Capitale Mondiale du Livre : Le maire de WROCLAW passe la...

Conakry Capitale Mondiale du Livre : Le maire de WROCLAW passe la main au gouverneur de Conakry

60
PARTAGER

C’est ce samedi 22 avril que la Pologne a remis la plaque de capitale mondiale du livre à la Guinée, dont la Capitale Conakry a été désignée par l’UNESCO [checklist]17ème[/checklist] pays mondial et 3ème de l’Afrique pour célébrer le livre. Cette passation a eu lieu en présence des autorités guinéennes, de la délégation polonaise dont le maire de WROCLAW et de l’UNESCO. L’honneur a été donné au Président de la République, Pr Alpha Condé, qui a son tour l’a donné au Gouverneur de la ville de Conakry Général Mathurin Bangoura.

Le président du conseil de ville a tout d’abord remercié le Président de la République de l’honneur qui lui a été offert avant de faire voir à tous, le label de Conakry Capitale Mondiale du Livre. Car, dit-il : « Un tel statut pour un évènement a tout son contenu juridique et institutionnel ».

Prenant la parole, M. Siaka Barry, ministre de la culture a rappelé que cet évènement coïncide avec la 4ème journée internationale du sport et de la culture au service du développement de la Paix. Siaka Barry a rappelé, qu’il est de notoriété qu’écrire, éditer, lire, sont trois verbes qui ont toujours été au centre des préoccupations de tous les intellectuels et professionnels  guinéens.

Prenant la parole, le Chef d’Etat Alpha Condé, a commencé par souhaiter la bienvenue aux amis de Pologne. Il leur a dit que le symbole qu’ils ont transmis au gouverneur de la ville de Conakry, la Guinée saura faire honneur et le transmettra au prochain avec beaucoup plus d’éclat. « Tous mes remerciements vont à l’UNESCO d’avoir désigné comme premier pays africain francophone à être l’année mondiale du livre. Il faut que la Guinée fasse honneur à cela. Nous faisons donc confiance au ministère de la Culture, à Sansy Kaba qui est animateur ».

Selon lui, la Guinée a été célèbre tant sur le plan du football que sur le plan de la culture, et cela pour les raisons indépendantes des artistes, nous n’avons pu connaitre cet éclat d’antan. « Malgré les difficultés économique de la Guinée et du monde, nous allons faire en sorte que la Guinée renoue avec son passé »

Enfin, il a remercié les polonais d’avoir offert des livres, tout en annonçant que d’ici peu, la Guinée fabriquera des livres et des cahiers. « Une usine de livre et de cahier est en construction, car dit-il, on ne peut pas développer la culture si on n’a pas les capacités de fournir ou de créer nous-même les cahiers et les livres. Car si on dépend toujours de l’extérieur, alors on ne pourra pas développer la culture guinéenne», a-t-il conclut.

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email