Accueil Actualités Sport Coupe du monde: La Russie commence par une « manita »

Coupe du monde: La Russie commence par une « manita »

229
PARTAGER

Forcément attendue pour son entrée en lice, la Russie a répondu présent lors du match d’ouverture de la Coupe du monde organisée sur son sol. Les partenaires d’Igor Akinfeev ont fait plaisir à leurs supporters en dominant largement l’Arabie Saoudite (5-0).

Le premier match d’un pays organisateur d’une grande compétition internationale revêt toujours une importance particulière. Inévitablement, ce jeudi, au moment de lancer sa Coupe du monde, la sélection russe se savait très attendue et inévitablement au coeur de toutes les attentions. Il fallait donc surmonter la pression inhérente à l’événement pour se défaire de l’Arabie Saoudite pour le compte de la 1ère journée du groupe A. C’est chose fait, avec la manière, face à une adversité il est vrai assez peu relevée (5-0).

Les hommes de Stanislav Cherchesov ont donc pu lever quelques doutes, notamment ceux de leur supporters, inévitablement inquiets après avoir vu leur Russie incapable de s’imposer sur ses sept dernières sorties. Le dernier succès de la Sbornaia remontait à octobre dernier, contre la Corée du Sud en amical (4-2). Depuis, il y a eu des nuls contre l’Iran (1-1), l’Espagne (3-3) et la Turquie (1-1), mais surtout des revers face l’Argentine (0-1), le Brésil (0-3), la France (0-3) et l’Autriche (1-0). Voilà donc tout un pays et ses joueurs soulagés par cette première prestation, enjolivée notamment par les buts de Iuri Gazinsky (12e), Denis Cheryshev (43e et 90e+1), Artem Dzyuba (71e) et Aleksandr Golovin sur coup franc (90e+4). En face, les Saoudiens se sont procurés de rares opportunités, sans parvenir à obliger Igor Akinfeev à s’employer.

Ce match d’ouverture aurait donc pu être parfait, avec notamment les prestations encourageantes d’un Aleksandr Golovin ou d’un Fedor Smolov appelés à être les leaders offensifs de cette formation. Malheureusement, le chef d’orchestre Alan Dzagoev a lui été contraint de sortir sur blessure avant la demi-heure de jeu, séché par une lésion musculaire à l’ischio de la cuisse gauche. Le milieu de terrain offensif du CSKA Moscou pourrait bien en avoir déjà terminé avec son Mondial, et manquera sans doute à l’heure de se frotter à l’Egypte (19 juin) puis l’Uruguay (25 juin), des adversaires a priori plus coriaces que l’Arabie Saoudite dans l’optique de la qualification pour les huitièmes de finale.

Siyrce: sports.fr

 

Print Friendly, PDF & Email