Accueil Actualités Palais de la Kolima de Labé : Après les soupçons de débauches...

Palais de la Kolima de Labé : Après les soupçons de débauches les autorités haussent le ton

295
PARTAGER

Pour mettre fin à cette débauche au palais de la Kolima de Labé, les autorités administratives de Labé à savoir le gouvernorat et la préfecture décident d’aller en guerre contre les prostitués et les vendeurs d’alcool qui y on élit domicile. Une visite surprise effectuée sur place par le gouverneur de région et le préfet de Labé les a permis de constater de visu la débauche en question a appris lecourrierdeconakry.com.

Par conséquent, Sadou Keita et El Hadj Safioulaye Bah, respectivement gouverneur et préfet de Labé décident de chasser les occupants du palais de la Kolima. Pour ce faire, les autorités les accordent deux semaines c’est-à-dire jusqu’au 5 mai prochain pour libérer les lieux. Passé ce délai, ils useront de la force pour se faire entendre.

Interpellé juste après le constat, le préfet explique : « Nous avons fait le déplacement suite à tout ce qu’on raconte concernant le palais. Donc, nous avons jugé utile d’aller constater de visu ce qui se passe là-bas. Nous sommes arrivés sans prévenir et nous avons constaté que dans toutes les parties du palais c’est de l’alcool qu’on vend et c’est la prostitution qui se fait. Les visages que nous avons vus, des visages indescriptibles certains ont même voulu nous agresser » déclare El Hadj Safioulaye Bah.

Pour ce qui est de la répression, le préfet soutient : « il s’agit de personnes qui occupent illégalement cet espace qui devrait être à la culture et c’est dailleurs ce que nous ferons tous les occupants illégaux de cet espace seront déguerpis. J’ai demandé au DPJ (directeur préfectoral de la jeunesse) qui est chargé de cela de leur adresser une correspondance en les intimant à libérer les lieux au plus tard le 5 mai. Donc à partir du 05 mai nous installeront un PA (poste administratif) là-bas » a laissé entendre El Hadj Safioulaye Bah.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email