Accueil Actualités Débrayge au Port Autonome de Conakry : Alpha Condé promet une réponse en...

Débrayge au Port Autonome de Conakry : Alpha Condé promet une réponse en fin de journée

73
PARTAGER

Les travailleurs de ’Association Guinéenne des Entreprises de la Manutention Portuaire (AGEMAP) ont bloqué l’entrée principale du  Port Autonome de Conakry ce mardi 14 juin matin. A l’origine de cette colère, un ras-le-bol vis-à-vis  du  président  et du  directeur général de l’AGEMAP que les dockers accusent de ne pas prendre en compte  de leur condition de travail.

Un vrai brouhaha ce matin devant l’entrée  du port de Conakry avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ‘’A bas Djo Condé et son Directeur Magassouba’’.

Les dockers demandent le limogeage immédiat de leur patron. Muni de leur badge, uniforme sur les épaules, ces travailleurs venant de plusieurs sociétés dont le BMOP (bureau des mains d’œuvre portuaire) , GETMA et TRANSMAR estiment qu’ils sont le cerveau du port autonome. C’est pourquoi ils trouvent légitime de demander une amélioration des conditions de travail.

Fodé Soumah, un des frondeurs raconte : « Nous sommes là ce matin pour exprimer notre ras-le-bol vis-à-vis de  nos patrons qui nous prennent pour des niais. On demande de revoir notre statut ! Ils refusent, et tant que cela n’est pas fait personne ne travaillera maintenant dans l’enceinte du port Autonome de Conakry. Nous sommes des dockers, c’est nous qui transportons tous les sacs de riz des bateaux pour les camions que vous voyez  dans la circulation. Nous qui faisons d’eux des patrons et ils ne veulent pas nous considéré. Nous avons parmi nous des vieux mais jusqu’à présent ils n’ont pas de statut particulier »

Pour les grévistes, le départ de Djo Condé et son directeur est la solution.  « Nous voulons le limogeage immédiat du président de l’AGEMAP M. Djo Condé et son directeur Magassouba. Le président Alpha nous a promis que d’ici à 17 h il va réagir. S’il ne fait rien demain matin encore nous allons tout bloquer », a laissé entendre Mamadi Mara un autre gréviste.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, les responsables de la société AGEMAP étaient déjà en entretien à Sékhoutouréyah avec le chef de l’Etat. Ce dernier s’était rendu au port autonome de Conakry pour essayer de  calmer la situation.

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email