Accueil Actualités Décision de justice : Salmana Diallo accuse les pouvoirs publics  guinéens d’empêcher l’exécution

Décision de justice : Salmana Diallo accuse les pouvoirs publics  guinéens d’empêcher l’exécution

90
PARTAGER

L’application des décisions de Justice est devenue est l’une des préoccupations du Conseil National des Organisations de la Société Civile pour la Démocratie et le Développement (CNOSC- DDG), dirigé par Salmana DIALLO.

Cette plateforme de la société civile guinéenne  a animé une conférence de presse le mercredi  26 janvier 2017 à la Maison commune des journalistes sise à Coléah.

La démarche du CONOSC-DDG est d’encourager les citoyens à faire recours à la justice d’une part mais également d’interpeller l’exécuter de ne pas s’immiscer dans l’exécution des décisions de justice.

La  rencontre avait pour objectif d’informer l’opinion publique sur le conflit qui oppose El hadj Issa NIANE et KABINEt Kaba sur un domaine de plus de 900 mètres carré situé au quartier Mafanco dans la commune de Matam.

L’affaire de ce bail entre El hadj Issa NIANE avec l’Etat guinéen remonte à 2005. Ce dernier dit avoir indemnisé les familles qui occupaient le terrain. Mais à sa grande surprise, certains occupants s’entêtent à rester sur les lieux. L’affaire a été portée à la justice où El hadj Issa NIANE aurait remporté les différents procès. Malgré cette réalité, les décisions de justice en sa faveur peinent à être appliquées. C’est pourquoi, il a décidé de faire recours à la Société Civile.

Pour sa part, Salmana Diallo président dit avoir mis en place une équipe en vue de s’enquérir des réalités de ce dossier après avoir été saisi par Elhadj Issa Niane. Il a promis également de s’investir activement dans le cadre de l’application des décisions de justice en Guinée.

Salmana Diallo donne les motivations de son engagement. Ecouter le en cliquant sur le lien ci-dessous. (Audio)

Marie Lisette Thiam

Print Friendly, PDF & Email