Accueil Actualités Deux universités guinéennes finalistes d’un  concours sous régionale

Deux universités guinéennes finalistes d’un  concours sous régionale

95
PARTAGER

Deux universités guinéennes vont participer le 13 février prochain à Abidjan à la finale au concours sous régional de ‘’propositions de solutions pour le développement des communautés’’.

L’annonce a été faite ce mercredi 18 janvier 2017 au siège d’OSIWA Guinée. C’est l’ONG Leadership jeunes pour la paix et le développement en Afrique en collaboration avec OSIWA Guinée qui a initié ledit concours. Cette finale connaîtra la participation du Sénégal, de la Cote d’Ivoire et la Guinée.

Cette  compétition a été lancée au mois de juillet 2016. Il a connu la participation de 10 universités guinéennes parmi lesquelles deux ont été sélectionnées pour  représenter notre pays à Abidjan, capitale ivoirienne.

Selon le directeur exécutif de l’ONG leadership jeunes pour la paix et le développement en Afrique, Bangaly Minatagbè Camara  l’objectif de ce concours qui passe sous forme de championnat est d’insuffler un nouvel Etat d’esprit aux jeunes en vue d’apporter des solutions à l’édification de leur pays .

Une fois à Abidjan, les deux groupes qui représentent la Guinée auront des sujets comme l’employabilité des jeunes et l’apatride entre autres. Les compétiteurs sollicitent le soutien du gouvernement, des partenaires et des médias et s’engagent à ramener le trophée avec eux.

Ce concours inter universitaire met  les étudiants en compétition sur des thématiques de propositions de solutions pour le développement des communautés. Ce programme résulte de celui initié par le Président américain Barack Obama en 2010  pour soutenir les efforts des jeunes. Il vise à  encourager la croissance et la prospérité, à renforcer la gouvernance démocratique et à accroître la paix et la sécurité sur toute l’étendue du continent africain.

La Guinée est représenté à ce concours par  Kadiatou Diallo étudiante à l’Institut Universitaire des Hautes Etudes de Guinée (UHEG) et Ousmane Koumbassa de l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC) de Kountia.

Marie Lisette Thiam

Print Friendly, PDF & Email