Accueil Actualités Societé Dinguiraye : Les préoccupations des citoyens loin d’être celles des autorités !

Dinguiraye : Les préoccupations des citoyens loin d’être celles des autorités !

101
PARTAGER

Les habitants de la Préfecture de Dinguiraye sont confrontés à des nombreuses difficultés. Des difficultés liées au manque d’infrastructures routières. D’abord, la dégradation très poussée du tronçon Bissikirima-Dinguiraye via Sélouma pour une distance de 80 kilomères mais également des tronçons qui lient la commune urbaine aux différentes sous-préfectures notamment celles de Gagnakaly, Diatiféré, Lansanaya, Kalinko et de Sélouma.  

En juin 2017, la Ministre des Travaux Publics à l’époque Oumou Camara avait procédé au lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Sélouma – Kalinko – Bafing long de 51 kilomètres dans cette préfecture. Mais malheureusement, selon un journaliste de la radio rurale locale de Dinguiraye : « Les travaux de reprofilage dont le coût est de 13 milliards de francs guinéens n’ont fait qu’aggraver la situation des usagers de ce tronçon à cause du mauvais travail de l’entreprise GALAXY. Aujourd’hui, les habitants traversent un calvaire sur ce tronçon. Les gros camions en provenance de Conakry, Kankan, Siguiri, n’Nzérékoré et qui avaient l’habitude de transporter les marchandises à Kalinko ont cessé de venir au marché de Kalinko à cause du mauvais état de la route », a-t-il dénoncé. 

Outre ce tronçon, elle avait également posé la première pierre de reprofilage de la route Dinguiraye-Lansanaya- Gagnakaly le 6 Novembre 2017. Plus d’une année, les populations de ces localités sont toujours à l’attente du démarrage des travaux.

Interpellé par rapport à cette situation, le Préfet de Dinguiraye le lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo dit avoir pris langue avec l’actuel Ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité. Mais le constat est qu’il est beaucoup plus préoccupé par la finition de sa résidence que l’exécution correcte des travaux de reprofilage.

Pour lui : «Une fois que les travaux de ma résidence seront finis, aucun Préfet de la Guinée ne pourrait se comporter en termes d’habitations », s’est-il venté. Une façon de dire que les préoccupations des citoyens sont loin d’être celles des autorités.

Les questions qui taraudent les esprits est de savoir, à quand la finition des travaux de reprofilage du tronçon Sélouma-Kalinko et à quand le démarrage de celui de Dinguiraye-Gagnakaly ? En attendant certaines autorités administratives sont préoccupées par le luxe.

A suivre…

Oumar M’Böh pour le courrierdeconakry.com 

 

Print Friendly, PDF & Email