Accueil Actualités Élections locales 2018 : Des incidents enregistrés à la mi journée à...

Élections locales 2018 : Des incidents enregistrés à la mi journée à Labé

149
PARTAGER

Contrairement à la matinée où les électeurs se comptaient au bout des doigts, l’affluence est désormais au rendez-vous cet après-midi dans la plupart des centres abritant les bureaux de vote sur le territoire de la commune urbaine de Labé a constaté sur place la rédaction locale du courrierdeconakry.com.

Dans la matinée de ce dimanche 04 février 2018 au moins trois incidents ont été enregistré à Labé. Premièrement, un jeune a été mis aux arrêts dans un bureau de vote du quartier Tata 1 avec deux enveloppes alors qu’il tentait de l’introduire dans l’urne. Mamadou Oury Diallo comme c’est de lui qu’il s’agit à immédiatement été mis à la disposition de la sécurité.

Deuxièmement, deux motos portant l’effigie du candidat de l’UFDG ont été interceptées dans l’enceinte du complexe scolaire Hoggo M’Bouro (abritant plusieurs bureaux de vote). De tractation en tractation entre délègue du RPG arc-en-ciel, le délégué de l’UFDG et agents de sécurité, les affiches ont finalement été déchirées et les motos restituées aux ayants droits.

Troisièmement, une vive altercation a éclaté entre l’honorable Cellou Baldé le député uninominal UFDG et Thierno Aliou mosquée Diallo responsable et candidat du RPG arc-en-ciel Labé. L’incident s’est passé vers 08 heures 30 minutes au quartier mosquée précisément au niveau du centre de Ley-Saré.

Interpellé, le député Cellou Baldé se défend : « c’est l’habituel Thierno Aliou mosquée qui est du RPG arc-en-ciel qui a déjà fait une fraude en étant membre de la CESPI (commission électorale sous-préfectorale indépendante) de Dionfo et en même temps inscrite sur la liste de candidats du RPG, ce qui était formellement interdit. C’est lui qui récidive aujourd’hui ; il est en train d’entrer dans les bureaux alors qu’il n’a aucune qualité sauf qu’il est simple électeur. Il est en train de vouloir donner des instructions au président et aux autres membres du bureau. Donc c’est ce que nous venons de découvrir, nous avons été appelé par des électeurs pour venir constater ce qui se passe. Il est en train d’occasionner une sainte pagaille au niveau du bureau de l’école primaire de Ley-Saré ici » déclare-t-il sous l’effet de la colère Cellou Baldé.

Pour sa part, Thierno Aliou mosquée Diallo répond : « je suis arrivé à l’école primaire de Ley Sare dans la salle numéro 3. J’ai constaté des anomalies. Vous savez qu’on nous avait déjà dit que la campagne est finie, ll y a des équipes qui sont déjà mises sur place et qui sont censées dire aux gens vient c’est ici que tu dois voter. J’ai repéré ce genre d’attitude. Je suis venue, j’ai cherché à attirer l’attention du président du bureau de vote pour lui dire que le bureau de vote n’est pas un lieu où on doit faire la campagne. Mais les gens ont continué à le faire. Je suis sorti trouver un groupe de jeunes devant le bureau de vote, sans ordre de mission. Je leur ai dit que cela n’est pas de leur ressort ; dire vient c’est dans ce bureau que tu dois voter, voici la salle numéro 1, voici la salle numéro 2. J’ai dit comme vous n’avez pas d’ordre de mission merci arrêté de donner ce genre d’instructions car la campagne électorale est terminée » réplique cet autre.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email