Accueil Actualités Électrification rurale : Alpha Condé lance l’opération en moyenne Guinée

Électrification rurale : Alpha Condé lance l’opération en moyenne Guinée

279
PARTAGER

C’est dans la sous-préfecture de Timbi Tounni, préfecture de Pita (ndlr: région administrative de Mamou) que le chef de l’État a officiellement lancé l’opération d’électrification villageoise en présence d’un monde fou.

C’est le stade sous-préfectoral de Timbi Tounni qui a servi de cadre à cette importante rencontre a constaté sur place lecourrierdeconakry.com.

À son arrivée vers 10 heures 30, Alpha Condé s’est d’abord offert un bain de foule avant de rejoindre la loge officielle ou l’honneur a échu au sous-préfet de la localité de se prononcer au nom des autorités administratives des régions de Mamou et Labé.

D’entrée de jeu, Alpha Condé a tenté d’expliquer le projet en ces termes : «  Le courant n’est pas seulement pour les villes. Tous les Guinéens ont le même droit que ceux qui vivent à Conakry. Mais c’est une opération progressive. J’avais promis à mon passage à Pita après les plaintes des citoyens que nous allons électrifier les sous-préfectures de Pita. Nous avons donc réhabilité le centre de Pita, électrifier Bourouwal Tapé, Bomboli, Bamikouré avant de réhabiliter le réseau à Timbi Madina comme c’est fut le cas à Pita, à Sintaly, Kokoulo, Timby Tounni et Hafia » entame-t-il.

Avant de rallier les préfectures de Pita, Dalaba et Mamou où il était également attendu, le président de la République a continué à énumérer les localités bénéficiaire de l’extension électrique : « nous avons réhabilité le centre de Dalaba, Laggordhé, Mitty, Sebhori, Ditinn, Fonfonyah, Diangolo, Kebaly (entre Pita et Dalaba) » poursuit-il.

En fin Alpha Condé promet : « les autres préfectures du Foutah, de la haute Guinée et de la Forêt doivent comprendre qu’elles auront le courant. Évidement cela ne peut pas se faire en un an ou deux ans, il faut quand même du temps. D’ici 2020 plusieurs préfectures de la Guinée auront de l’électricité. C’est le courant qui va nous permettre de nous développer, surtout pour ce qui est de l’agriculture » annonce-t-il.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email