Accueil Actualités Embouteillage à Conakry : Quand les eaux de ruissellement perturbent la circulation

Embouteillage à Conakry : Quand les eaux de ruissellement perturbent la circulation

65
PARTAGER

Pendant cette saison pluvieuse, il est encore difficile pour les conducteurs de rouler avec aisance. Ceci à cause des eaux de pluies qui envahissent le long des routes où elles stagnent à maints endroits.

Une situation qui s’observe au rondpoint de bambéto, à Madina sur la route Niger, à l’aéroport sur l’autoroute fidèle castro, au grand rond-point Kendéka de Matoto où la dégradation des routes est trop poussée.  Les caniveaux dans les environs sont devenus le dépotoir d’ordures.

Il suffit seulement qu’une forte pluie s’abatte sur Conakry pour que ces endroits se transforment en nid de poule. C’est une habitude bien guinéenne qui veut que ramadan et pluies riment avec embouteillage.

A Madina plus précisément au marché d’Avaria, pour rejoindre  l’autoroute à partir de la route Niger il faut emprunter une pirogue, à cause de l’eau stagnante. Cette situation est pour les charretiers, un fonds de commerce. Car pour traverser, les charrettes font office de pirogue. Et le service coute 1000 fg par passager.

Nantènin Traoré 

 

Print Friendly, PDF & Email