Accueil Reportage Examens nationaux : A N’zérékoré, des semi-internats   remplacent le régime d’internat plein

Examens nationaux : A N’zérékoré, des semi-internats   remplacent le régime d’internat plein

57
PARTAGER

A moins de 72 heures du démarrage des examens nationaux session 2017  qui démarrent ce lundi par l’examen d’entrée en 7ème,  les candidats et leurs encadreurs intensifient des sciences de révision.  A N’Zérékoré, des semi-internats sont organisés dans plusieurs  écoles pour permettre aux candidats de mieux affûter leurs armes avant d’aller au combat a constaté surplace lecourrierdeconakry.

A la place des internats qui sont interdits par le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, les chefs d’établissements scolaires de N’Zérékoré organisent des semi-internats pour préparer leurs candidats à affronter les différents examens. C’est le cas au lycée Félix Roland Moumié où des professeurs entretiennent des candidats chaque jour de 08 heures à 18heure.

« Les dispositions sont toujours comme d’ordinaire. Ce sont des révisions intenses. A l’heure-là, il y a un programme de révision. Au cours de ces révisions, les élèves s’exercent avec la correction de toutes les épreuves passées à l’examen blanc plus quelques d’autres sujets. Mais le ministre a dit qu’il n’y a pas d’internat et comme d’habitude nous, on ne fait pas d’internat au lycée Félix Roland Moumié. On appuie juste les enfants à achever ce qu’ils ont commencé depuis le début de l’année » explique Francis Sagno, proviseur du Lycée Felix Roland Moumié.

Cette année le département de l’enseignement pré-universitaire a connu un changement à majeur sa tête. Dr Ibrahima Kourouma qui était là comme ministre depuis la prise du pouvoir par le président Alpha Condé, a cédé sa place à M.Ibrahima Kalil Konaté. Ce dernier est venu avec de nouvelles décisions notamment la suppression des notes de cours au BAC. Pour le proviseur de Félix cette décision est une source de motivation pour ses candidats.

« Moi-même je suis très content et mes candidats aussi Parce que nous irons à chance égale au baccalauréat cette année. Les autres fois, les écoles privées étaient en avance sur nous. Parce que eux  ils faisaient des bonifications des notes particulièrement des gens de Conakry. Il y en a qui partaient avec 18 de moyenne, avec 15 fort, 17 de moyenne. Ce qui enchante vraiment  les candidats de Félix Roland Moumié. C’est pourquoi tout le monde est sur pied à l’heure-là pour réussir à son baccalauréat» indique Francis Sagno.

Le lycée Félix Roland Moumié est le plus grand Lycée de la région de N’zérékoré. Cette année, il présentera 1012 candidats toutes options confondues dont 345 filles. Et aux niveaux de ces élèves, l’état d’esprit est au beau fixe.

« Je suis prête à affronter le BAC. Nous sommes en moment de révision et je sais que j’aurai mon Baccalauréat » nous confie Soua Lamah candidate au BAC avec un ton serein.

De son côté, Alexis Lamah n’a qu’un seul objectif, être lauréat au BAC. Et il veut l’atteindre à tout prix.  « Moi je veux affronter mon BAC mais il faut que j’aie la mention ou être parmi les lauréats. C’est pourquoi je participe aux groupes de révision. A la maison aussi je révise seul. Je revois tout ce qu’on fait avec les professeurs » dit-il.

Pour assurer le bon déroulement de ces examens, les autorités locales en charge de l’éducation ont tenu le samedi 17 juin 2017, une réunion préparatoire avec le préfet dans la salle de conférence de la préfecture.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

 

 

Print Friendly