Accueil Actualités  Fièvre aphteuse à Labé:  Dr Mamadou Malal Baldé donne des précisions

 Fièvre aphteuse à Labé:  Dr Mamadou Malal Baldé donne des précisions

46
PARTAGER

La fièvre  aphteuse  qui est a sa première apparition en République de Guinée continue a tué plusieurs dizaines  de bêtes dans les préfectures de l’intérieur du pays.

A ce jour, c’est plus de 16 préfectures et 63 sous-préfectures qui ont été frappé par cette épidémie qui n’est pas sans conséquence sur l’élevage Guinéen en général et celui du Foutah Djallon en particulier a appris lecourrierdeconakry.com de sources officielles.

Apres les multiples alertes enregistrées çà et là et la fermeture du plus grand marché à bétail de la région administrative de Labé, Docteur Mamadou Malal Balde, le directeur régional de l’élevage de Labé lève un coin du voile sur l’apparition de cette maladie :

 «ça fait environ 4 mois depuis que la fièvre aphteuse est entré en Guinée et il y a près de deux mois depuis qu’elle a touché notre région. C’est la préfecture de Mali qui a été touché en première position à travers d’abord la sous-préfecture de Balaki qui est limitrophe  du Sénégal. Ensuite, de là-bas elle a touché la sous-préfecture de Lébekerin toujours dans la préfecture de Mali. Après Mali, la maladie a touché la préfecture de Labé et dans la commune urbaine. Au niveau de la commune urbaine, il y a eu beaucoup de quartiers et secteurs qui ont été touché. Il y a Nassrounlaye, Poreko, Dionga, Madina, Domby et tant d’autres. Après il y a eu dans la sous-préfecture de Tountouroun dans les districts de Tounny et de Cambaya. Puis au niveau de Mali çà progressé et ça touché la sous-préfecture de Dougountounny au niveau du district de Badougoula. De Badougoula qui est limitrophe à la préfecture de Lélouma précisément la sous-préfecture de Linsan Saran » a-t-il declaré.

A la date du  19 septembre en Guinée,  au moins 16 préfectures étaient déjà atteintes et 63 sous-préfectures selon la direction nationale du service vétérinaire qui fait  la situation épidémiologique nationale.

 « La maladie se manifeste par la présence d’aphtes au niveau de certaines régions du corps principalement au niveau des voies nasales, au niveau de la cavité buccale, au niveau de la glande mamelle, au niveau des espaces interdigitaux c’est-à-dire les sabots. Ensuite au niveau du coup là où la peau ses replis. Principalement c’est à ce niveau que siègent les aphtes. Maintenant, les animaux les plus réceptifs sont les bovins et un peu les caprins et les ovins » précise le directeur régional de l’élevage de Labé.

Il est à rappeler que  cette maladie n’est pas transmissible à l’homme selon le Dr Mamadou Malal Baldé.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email