Accueil Actualités Filière bois : Les acteurs et les autorités se concertent

Filière bois : Les acteurs et les autorités se concertent

54
PARTAGER

La décision, de lever de l’interdiction a fait plus d’un heureux à Labé après plusieurs mois d’interdiction formelle de la coupe du bois sur toute l’étendue du territoire.

Cette nouvelle s’est vite propagée selon Diao Diallo « Vendredi dernier, le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Labé a échangé avec les acteurs de la filière bois. Les débats ont porté sur les conditions d’autorisation de la coupe du bois et les nouvelles conduites à suivre. »

Un cahier de charge existe désormais et défini les règles qui autorisent un individu désireux de couper ou vendre du bois sur le territoire national.

Le directeur préfectoral des eaux et forêt de Labé, Diao Diallo a rappelé que cette décision est prise par la ministre de l’environnement. Il a indiqué que cette nouvelle autorisation concerne uniquement la consommation locale.

« L’exportation des produits forestiers en dehors du pays reste interdite » rapporte le directeur préfectoral des eaux et forêts de Labé Diao Diallo.

En se réjouissant de la reprise des activités, les acteurs de la filière bois se mettent leur préoccupation sur la table.

« Nous sommes heureux de la levée de cette interdiction, notre seul et grand problème est le niveau des taxes qui a augmenté de façon vertigineuse. Le bois que nous utilisons vient du pays donc le pris doit être raisonnable pour nous »

Sur le prix exorbitant du bois, M. Diao Diallo rassure. « Quand il y a eu interdiction, ils augmentent les prix.  La libération est l’occasion de baisser les prix. Ça vient doucement »

Rappelons que le prix des lits avait été multiplié par 5 par endroit.

Amadou Sow, correspondant à Labé

Print Friendly, PDF & Email