Accueil Actualités Grève des enseignants : Un incident signalé au collège Amara Nokè Traoré de...

Grève des enseignants : Un incident signalé au collège Amara Nokè Traoré de N’Zérékoré

876
PARTAGER

La grève des enseignants déclenchée par Aboubacar Soumah est  à sa deuxième journée ce mardi 13 janvier 2018.  A N’Zérékoré, cette journée a  été marquée  par un incident qui s’est produit au collège Amara Nokè Traoré  situé au quartier Bellevue où des élèves ont jeté des pierres sur les tôles a appris surplace Lecourriedeconakry.com.

La grève des enseignants a été plus suivie aujourd’hui qu’hier dans la ville de N’Zérékoré. La quasi-totalité des écoles n’ont pas étudié ce mardi. Pour la plupart des cas, les élèves sont venus en grand nombre mais les professeurs  étaient absents.

Dans quelques établissements où l’on a tenté de faire cours, ils ont été perturbés. C’est le cas par exemple au lycée-collège Alpha Yaya Diallo et au collège Amara Nokè où des cours ont été interrompus dans les environs de 09heures par des jets pierre.

Mais c’est au collège Amara Nokè où la situation a été tendue entre les enseignants et les professeurs. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre qui ont usé des gaz lacrymogènes pour calmer la tension.

« Les gens sont restés en classe  quelqu’un a jeté la pierre sur le tôle, et brusquement les élèves sont sortis. Ils ont eux, aussi commencé à jeter des pierres dans toutes les directions. Pris de paniques, les professeurs sont tous rentrés dans le bureau de la principale. Ils ont sont restés dedans  et les élèves ont fermé les portes et continuer à jeter des pierres. Même la porte de la rentrée principale a été cassée. C’est quand moi j’ai appelé à la radio que les forces de l’ordre sont venues. Les agents ont lancé des gaz lacrymogène pour calmer la situation » nous a témoigné notre confrère Siba Nestor Théa journaliste à la radio Zaly Liberté FM qui a suivi toute la scène.

En marge de cet incident, cette journée a été marquée aussi par l’entrée dans la danse des écoles privées et des établissements d’enseignement technique et professionnel. La plupart de ces écoles qui avaient fait normalement les cours lundi, ont décidé de suivre la grève.

Mamady Camara, correspondant à N’Zérékoré

Print Friendly, PDF & Email