Accueil Actualités Politique Média: La HAC fait le point avec les responsables des radios et...

Média: La HAC fait le point avec les responsables des radios et télévisions privées!

67
PARTAGER

Les commissaires de la Haute Autorité de la Communication ont rencontré ce jeudi les patrons des radios  et télévisions publiques et privées et les responsables des associations professionnelles des médias.

Cette rencontre était  axée sur le compte rendu de la mission de contrôle des stations de Radio et  télévisions du pays. Elle a été présidée par la présidente de la HAC, Martine Condé .

Cette mission de contrôle  des radios et télévisions publiques et privées  du pays est une initiative de la haute autorité de la communication (HAC) en collaboration avec les ministères de la communication et des postes et télécommunications. En 43 jours, les commissaires ont sillonné toutes les préfectures afin de  toucher  du doigt les réalités  liées à la gestion des médias audio-visuels .

« L’Etat commence à prendre conscience de toutes les anomalies et lacunes au niveau du fonctionnement des radios privées. Et c’est un souci pour nous lorsqu’on se retrouve en mauvaise posture devant le tribunal », a souligné Martine Condé.

Selon la Présidente de la Haute Autorité de la Communication,  c’est un devoir pour les radios et télévisions, qui sont des sociétés, d’être en règle.

 « Les radios et télévisions sont des sociétés privées et elles sont formelles, parce qu’en général, pour créer une radio il faut avoir une SARL. Il faut respecter la loi. Même les vendeuses d’arachide au marché paient la taxe. Pourtant elles sont informelles, alors que vous êtes formelles. Ce sont des conseils que nous vous donnons», a -t -elle dit.

De son côté,  le représentant de l’URTELGUI à la HAC, Elhadj Ousmane Camara a dit qu’au terme de la mission un rapport de 131 pages a été élaboré. Au total 108 radios et 11 télévisions publiques et privées ont été visitées. Dans ledit rapport, des constats ont été faits notamment de la non conformité à la loi en vigueur de 24 radios privées .

Le président de l’Union des Radios et Télévision Libre de Guinée, Sanou Kerfala Cissé a pour sa part salué cette initiative. Pour lui, la prise en compte des recommandations issues de ce rapport permettra de redorer l’image de la presse guinéenne: « Nous demandons à l’ensemble de nos membres de se mettre en règle, d’aller à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, d’affilier leurs différents travailleurs à cette caisse, de régulariser le problème de redevance qui a déjà complètement été résolu par la plupart des radios qui sont à Conakry et de voir aussi au niveau de impôts ».

Au cours de cette réunion, les commissaires ont énuméré plusieurs dysfonctionnements qui sont restés tolérés depuis la création des radios privées dans le pays. C’est le cas notamment des impôts et taxes, les redevances, la cotisation au niveau de la caisse nationale de sécurité sociale, le paiement des droits d’auteur.

La HAC menace de ce fait de fermer ces medias dans les jours à venir si  leur situation n’est pas régulariser très  rapidement.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email