Accueil Actualités Intallation des élus à Labé : les autorités locale ne veulent pas commenter...

Intallation des élus à Labé : les autorités locale ne veulent pas commenter le report

41
PARTAGER

A l’instar de plusieurs communes urbaines et rurales de la République de Guinée, l’installation deconseillers communaux a été reportée à une date ultérieure pour ce qui est de la ville de Labé.

La nouvelle est tombée dans la matinée du  lundi 08 octobre 2018 alors que la plus part des élus s’étaient présenté à la mairie pour assister à la cérémonie tant attendue a constaté sur placelecourrierdeconakry.com.

Surpris par cet énième report, la désolation se lisait sur tous les visages. « C’est un sentiment de désolation totale si non nous on était déjà prêt, on avait pris toutes les dispositions pour que l’événement se passe dans de très bonnes conditions. Mais très malheureusement on a reçu des coups de fils de partout surtout dans les communes rurales que les sous-préfets ont dit que ça n’aura pas lieu. Finalement on a essayé de rentrer en contact avec l’autorité préfectorale qui nous a confirmé que la cérémonie est reportée » explique Mamadou Aliou Laly Diallo, la tête de liste de l’UFDG à Labé.

Pourtant selon lui les textes sont clairs : « c’es le code des collectivités qui le dit, les élections communales c’est un vote à deux tours. Les citoyens ont élus une liste. Les conseillers élus vont à leur tour se retrouver ; la première session qui va se tenir consiste à élire l’exécutif communal. Par exemple l’UFDG à Labé, il y a les quatre vices maires qui sont déjà connu au niveau de notre parti » ajoute-t-il.

Du côté des autorités, personne n’a voulu se prêter à nos questions sous-prétexte que la décision est nationale. Une décision qui intervient après l’installation de plusieurs élus dans des préfectures et communes rurales de la région administrative de Labé.

Il faut noter que ces installations se font conformément aux accords politiques d’août dernier. Un compromis au détriment de la loi après les élections communales du 04 février 2018.

Bah Djenabou Labé, pour  lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email