Accueil Actualités Journée de l’albinisme: Déclaration de madame anaba Kaba, ministre de l’action sociale,...

Journée de l’albinisme: Déclaration de madame anaba Kaba, ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance

27
PARTAGER

   Mesdames et Messieurs,

  • Chers Compatriotes !

Le 18 décembre 2014, à la suite d’une Résolution adoptée par le Conseil des Droits de l’homme des Nations-Unies, l’Assemblée Générale a proclamé la date du 13 juin comme « Journée internationale de sensibilisation à l’Albinisme ». Cette Résolution établissait pour la première fois au niveau international que ces personnes font face à des violations des droits humains dans de nombreux pays.

Au titre de l’année 2017, le thème national s’intitule « La déficience visuelle chez les personnes atteintes d’albinisme ne doit pas être un frein à la lecture ». En choisissant ce thème, notre pays qui a le privilège d’abriter la session mondiale du livre tient à faire de l’instruction une denrée gratuite et accessible à tous. Par cette occasion, mon Département révèle sa volonté de combattre l’exclusion sociale et la discrimination dont sont victimes à tort certaines franges de la population.

L’accès au savoir en général et à la lecture en particulier est un droit. Cependant, certaines entités sociales en sont privées en raison à la fois d’une constitution physiologique hostile et des normes sociales discriminantes. Les personnes atteintes d’albinisme sont dans cette catégorie. De ce fait, mon Département lance un appel pressant aux décideurs, partenaires et parents d’enfants pour encourager la scolarisation et le maintien scolaire des enfants albinos.

  • Mesdames et Messieurs,
  • Chers compatriotes,

Prononcer annuellement des déclarations à l’occasion de chaque journée internationale peut être perçu par certains comme étant redondant. Pourtant, cette tradition a le mérite de sensibiliser, de faire des plaidoyers et de faire adhérer les plus sceptiques aux causes des groupes vulnérables.

Pour le cas précis de la journée de sensibilisation à l’albinisme, mon Département est à pied d’œuvre pour faire valoir les droits de ces personnes dont le nombre va crescendo. En effet, la politique de protection sociale en cours d’adoption se veut très inclusive. En termes concrets, cette volonté politique manifeste de la 3e République vise à élargir la protection sociale à toutes les composantes de la nation indépendamment du statut physique ou social.

De ce fait, conscient de nos propres efforts, nous interpellons aussi bien le Gouvernement que les partenaires techniques et financiers et les Organisations de la Société civile à nous accompagner pour obtenir les principaux résultats ci-après :

  • Le dénombrement des personnes atteintes d’albinisme en particulier les enfants afin d’assurer un suivi rapproché et une protection sociale plus adéquate ;
  • L’octroi de kits scolaires adaptés aux enfants souffrant d’acuité visuelle ;
  • La mise à disposition de pommades, de crèmes et de lunettes spécialisées pour lutter contre les aléas des rayons solaires ;
  • Un système de recrutement plus ouvert aux personnes handicapées ou atteintes d’albinisme.

Chers compatriotes !

L’albinisme n’est pas une malédiction et ne doit point être non plus une source d’ennui social pour la famille qui en génère. Nul n’est à l’abri de ce phénomène biologique car il est avant tout génétique ou héréditaire. Il peut se retrouver dans toute famille, riche ou pauvre, rurale ou urbaine. La marginalisation et l’exclusion dont sont victimes les personnes atteintes d’albinisme constituent des délits qui méritent d’être bannis et durement sanctionnés.

Garantir le bien-être de tous les Guinéens sans exclusive est la ligne de combat du Président de la République, Son Excellence le Professeur Alpha CONDE et de son Gouvernement. C’est un plaisir pour moi de lui adresser ma profonde gratitude pour cette haute qualité humaine.

  • Vive les Droits des groupes marginalisés !
  • Vive l’inclusion sociale !
  • Vive la République !
  • Je vous remercie !

 

Print Friendly