Accueil Actualités Kaloum: Bobodi fait parler de lui au nom d’un mouvement contre  la...

Kaloum: Bobodi fait parler de lui au nom d’un mouvement contre  la non-violence!

79
PARTAGER

Un groupe de manifestant de la presque île de Kaloum, composés de jeunes, hommes et femmes ont marché ce mardi 27 mars du palais du peuple à  l’avenue de République.

Ce groupe de manifestant avait à sa tête l’homme d’affaire Aboubacar Bobodi Camara communément appelé « le roi de Kaloum ».

Tous habillés en tshirt blanc sur lesquels on pouvait lire entre autres slogans: « Kaloum dit non à la violence », « je dis non à la violence dans ma ville ». Le monde de Bobodi était muni des banderoles avec des messages d’appel à la non-violence.

Selon les témoignages recueillis sur place, la raison de cette sortie des ‘’habitants’’ de Kaloum est de montrer leur solidarité au président de la République Pr Alpha Condé, suite à la manifestation des femmes de ladite commune la semaine dernière.

Du palais du peuple en passant par plusieurs quartiers de Kaloum, les manifestants ont fait le tour de la ville avant de terminer leur course au carrefour de la banque centrale où se trouve un dispositif de sécurité faisant face à la place des martyrs.

Dans les messages lancés par les manifestants au micro dans les différentes langues du terroir, on pouvait noter ceci: « Ici, c’est Kaloum, il n’y a pas de malinké ni peulhs, ni malinké. On est tous égaux. Celui qui veut revendiquer pour les vrais résultats des urnes peut aller ailleurs, c’est pas ici. Nous ne voulons pas de pagaille dans notre ville, à bas la démagogie. Pour ceux qui pensent que Bobodi nous a donné de l’argent pour faire ça, comprenez que Bobodi ne peut pas satisfaire tout ce monde. Nous le faisons de notre plein gré », pouvait-on noter.

Bien qu’ils scandaient des slogans pour prôner la non-violence, les marcheurs de Bobodi était tout sauf courtois. Les téléphones de plusieurs citoyens curieux qui voulaient prendre des photos ont fait les frais.

Il faut noter que le cortège de Bobodi a emprunté un sens interdit causant un embouteillage monstre dans le centre-ville.

Nantènin Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email