Accueil Actualités Kidnapping du Vieux Doura : Ce que la police sait !

Kidnapping du Vieux Doura : Ce que la police sait !

330
PARTAGER

Le contrôleur général de police a donné les détails que détient la police concernant le kidnapping d’El hadj Abdourahame Diallo ‘’Doura’’, opérateur économique, enlevé depuis le 2 janvier 2018.  Au cours d’une conférence de presse organisé ce vendredi 19 janver, M. Boubacar Kassé dit jouer la carte de transparence dans l’affire Elhadj Doura.

« On était en relation avec les enfants du vieux Abdourahamane Doura et tout de suite les dispositions ont été prises. Les services spécialisés en pareil circonstance ont été saisis, ils sont sur le terrain. Nous n’avons pas voulu donner des informations sur ce que la police est en train de faire sur le terrain, dans la mesure où il faut sécuriser, protéger la vie du vieux Abdourahamane Doura. Vouloir dire, on est sur le terrain on est en train de faire ceci ou cela peut amener ses ravisseurs à changer de fusil d’épaule. On a préféré donc laisser les spécialistes être sur le terrain, et c’est ce qui est en train d’être fait », a-t-il expliqué.

Selon M.Boubacar Kassé,  la police a mis la  main sur cinq individus qui sont considérés être du deuxième degré de complicité dans ce cas d’enlèvement du vieux Doura. Ils sont en état d’arrestation et les enquêtes sont en train d’être menés.

« Il faut savoir que ce ne sont pas des amateurs qui ont procédés à cet enlèvement, ce sont des spécialistes muris en la chose avant de se lancer. Donc, le modus opéra dit qu’ils ont eu à mettre sur place, ils le changent. Nous savons qu’aujourd’hui, nous pouvons les localiser dans des zones, en haute banlieue, à Coyah, à Dubréka, ainsi de suite. Nous sommes à leurs trousses », a-t-il ajouté.

S’agissant de la rançon de 2 milliards qui aurait été donné aux ravisseurs par la famille, le porte-parole Kassé explique : « C’est vrai qu’avec de sources concordantes, une certaine somme d’argent a été déposée dans un lieu obscur. Cela s’est dérolé dans un des quartiers de la haute banlieue dans la commune de Matoto, sans que cette information ne soit donnée aux services de sécurité, la police et la gendarmerie ».

Les ravisseurs seraient venus prendre cette somme d’argent. « Ce n’est pas le montant peut être qu’ils exigeaient qui a été donné, c’était peut-être des sondages ou peut-être c’était une partie du montant. Nous avons des informations que cela fut fait », explique-t-il.

Pour M. Kassé, si la police était informé de cette opération, « Nous pensons que nous aurions pu mettre en place aussi, une opération d’envergure pour mettre mains sur le ou les présumés responsables de ce kidnapping. Mais qu’à cela ne tienne, nous sommes sur le terrain et au jour d’aujourd’hui nous avons des individus présumés être des complices de l’enlèvement du vieux Doura, qui sont dans les mains de police guinéenne et les enquêtes se poursuivent à ce niveau  a-t-il conclut.

Nantènin Traoré      

Print Friendly, PDF & Email