Accueil Actualités La plateforme ‘’Fatala’’ au service de l’éducation

La plateforme ‘’Fatala’’ au service de l’éducation

74
PARTAGER
Salif Camara, Co fondateur de la start up Fatala

Une nouvelle plateforme est née. La nouvelle plateforme ‘’FATALA’’  a été présenté au public guinéen le lundi 05 Septembre dans la salle des fêtes de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry.  ‘’Fatala’’ veut s’investir dans le développement socio-économique de la Guinée à travers les nouvelles technologies.

Selon les initiateurs, cette transformation digitale des institutions éducatives guinéenne permettra le développement des aptitudes du savoir être et du savoir-faire des étudiants guinéens et les préparera pour l’insertion professionnelle.

« Il permet aux jeunes d’échanger avec leur école, leur institution éducative et leur professeur pour avoir les connaissances demandées par l’Etat guinéen », a précisé Salif Camara,  cofondateur de la start-up.

Poursuivant, il ajoute que cette transformation n’aura aucun impact sur le système éducatif guinéen déjà en place.

« Nous sommes là tout simplement pour numériser, digitaliser la transmission du savoir. Et ces jeunes pourront développer les aptitudes à travers notre volet  online  incorporé dans ‘’FATALA’’. Ceci peut les aider à être plus compétitif sur le marché de l’emploi guinéen et de la sous régions », a-t-il laissé entendre.

Dans son intervention, il a indiqué que les professeurs peuvent avoir la plateforme, l’architecture digitale pour  rendre les cours plus performent.

Selon Salif Camara, il y a un accompagnement pratique des étudiants pour qu’ils puissent tout de suite postuler à l’ensemble des offres et opportunités qui se trouvent au sein de ‘’FATALA’’.

« On peut mettre à disposition des offres. Mais à un moment donné, l’étudiant doit déposer son CV qui est correcte avec une lettre de motivation qui tient la haut pour prétendre à un emploi », précise M. Camara.

Les initiateurs demandent l’implication des institutions multi bilatéral afin de pouvoir planifier le déploiement de FATALA dans les institutions éducatives du pays.

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email