Accueil Actualités Labé : Arrestation d’un trafiquant faunique avec une peau de panthère

Labé : Arrestation d’un trafiquant faunique avec une peau de panthère

154
PARTAGER

Un trafiquant d’espèce sauvage a été pris la main dans le sac ce week-end à la gare routière de Tougué dans la commune urbaine de Labé a appris lecourrierdeconakry.com

Tout porte à croire que l’arrestation découle d’une filature policière. informée du programme de la transaction, une équipe du ministère de l’environnement aurait rallié Labé pour mettre main sur le présumer trafiquant. C’est ainsi que l’homme qui avait en sa possession une peau de panthère a été encerclé par les agents conservateurs de l’environnement.

Le présumé trafiquant a voulu crée une diversion en faisant croire aux citoyens que c’est des kidnappeurs qui veulent s’en prendre à sa personne. Une ruse qui n’a pas marché car il a été mis aux arrêts par les agents conservateurs de l’environnement selon Diao Diallo le chef de la section préfectorale des eaux et forêts de Labé.

« il y a eu un monsieur X dont je me réserve de donner le nom pour le moment qui a été pris à la gare routière de Tougué en détention d’un trophée d’un animal intégralement protégé qui est la panthère. Donc il avait la peau de l’animal alors qu’il est dit dans la loi faunique qu’il est formellement interdit non seulement de détenir les trophées, mais de circuler et de vendre les trophées des animaux intégralement protégés » déclare-t-il.

Ensuite dit-il, le présumé trafiquant faunique a été appréhendé au niveau de la gare routière de Tougué, conduit au niveau du bureau des eaux et forêt où il aurait reconnu les faits. Mais pour ce qui est de son identité, Diao Diallo campe sur sa position.

«c’est pour des raisons de sécurité pour le moment on ne peut pas donner son identité et le lieu où il est retenu jusqu’au lundi afin qu’il soit déféré au niveau de la justice de Labé. A cause de son attiture, les gens avaient entouré les conservateurs et les agents qui les côtoyaient pour l’arrêter. Heureusement il y a eu compréhension avec le syndicat des transporteurs ; on les a expliqué pourquoi le monsieur a été pris ; parce qu’il détenait la peau. C’est en ce moment que les gens ont cédé et depuis ça, beaucoup de personnes sont venu au bureau pour tenter de le rencontrer » ajoute-t-il.

Selon nos informations, le prévenu sera jugé dans les prochains jours au niveau du tribunal de première instance (TPI) de Labé.

Bah Dejenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email