Accueil Actualités Labé : Des élèves en colère perturbent les cours ce mercredi

Labé : Des élèves en colère perturbent les cours ce mercredi

76
PARTAGER

Depuis quelques jours un scandale d'harcèlement sexuel défraie la chronique dans la cité. Pour la petite histoire, ce sont de collégiennes du groupe scolaire Thindel qui accuse leur principal d'harcèlement sexuel. Selon les élèves, après de vaines tentatives de séduction, M. Baldé  Amadou Diarri a commencé à leurs proférer des menaces.

«  Mon principal m'a dragué je n'ai pas accepté par la suite il m'a affirmé que même si c'est ma mère qui corrigeait mes copies je n'aurai pas la moyenne pour aller en 9ème année. Avant cela il avait tenté de me donner 30 000fg pour qu'on sorte ensemble j'ai refusé et il m'a même dit que j'étais belle mais j'ai refusé ses avances»  explique l'une des adolescentes.

Une autre victime des agissements de M. Baldé explique: « le principal Amadou Diari m’a fait des avances je n'ai pas accepté et maintenant il me crée des problèmes. Mon père est malade. J'ai informé ma mère elle m'a conseillé de mettre la balle à terre à la fin de l'année si je n'ai pas la moyenne elle saura quoi faire » précise cette autre collégienne de Thindel.

Ne sachant plus sur quel pied danser  les collégiennes ont décidé de saisir la direction préfectorale de l'éducation qui à son tour a pris le dossier en main.

C'est ainsi que les responsables de la DPE ont mis sur pied une commission d'enquête pour éclairer ces allégations. M. Magassouba Mamady , DPE de Labé a suspendu le principal  jusqu'à nouvel ordre et l' a remplacé temporairement par Dian Malal le directeur des études du collège pour des fins d'enquêtes .

Encore quelques soutiens

Visiblement, c'est cette décision qui n'a pas été du goût des élèves de cet établissement qui ont pris d'assaut les rues de Labé ce Mercredi pour réclamer le retour de leur principal.

Dès 8h 30 un groupe d'élèves très remonté convergeait vers la direction préfectorale de l'éducation de Labé avec le slogan M. Diari ne partira pas quoi qu'il arrive.

Arrivée à destination et reçu par Mamady Magassouba  le porte-parole des manifestants déclare: « Nous sommes là tous aujourd'hui devant vous pour réclamer le retour de notre principal, on ne peut pas étudier dans cette école sans lui. Parce qu'on l'a accusé d'avoir violé des élèves hors c'est des mensonges nous on ne peut pas étudier sans lui à Thindel » affirme le porte-parole.

Sur ce, M. Magassouba Mamady a rejoint le groupe pour aller au  collège Thindel. Mais sans répit les frondeurs ont lancé des slogans hostiles à celui qui assure l'interim. «  Malal zéro ,Malal criminel ».

Malgré ce geste du DPE il a fallu  l'intervention Du sieur incriminé Amadou Diari Baldé pour calmer les manifestants.

Ainsi les cours ont été perturbés par endroit comme au lycée Wouro et collège Konkola où les jeunes en colère ont jeté des pierres. Il est à déplorer  un blessé qui a reçu sur la tête. Il n'y a pas eu d'incident majeur et le calme était revenu dans la cité.

 

Fatoumata Bah pour le courrier de conakry.com

Print Friendly, PDF & Email