Accueil Actualités Labé : Kadiatou Diallo, la lauréate du concours Hadiatou Sow 2018 en...

Labé : Kadiatou Diallo, la lauréate du concours Hadiatou Sow 2018 en presse en ligne à cœur ouvert

68
PARTAGER
Labé : Kadiatou Diallo, la lauréate du concours Hadiatou Sow 2018 en presse en ligne à cœur ouvert

Organisé chaque deux ans par l’Alliance femme et medias (AFEM), le prix Hadiatou Sow est un concours orienté aux femmes évoluant dans les différentes maisons de médias en  Guinée à savoir la télé, la radio, la presse en ligne et la presse écrite. En 2018, ce concours national a été réalisé conformément aux règles et principes des initiateurs. Comme il fallait s’y attendre, les neuf (9) participantes ont été fixées sur leur sort récemment à Conakry.

Kadiatou Diallo, (mariée et mère de deux enfants), correspondante du site visionguinée.info, est la lauréate en presse en ligne. Rencontrée par la rédaction locale de votre quotidien électronique lecourrierdeconakry.com, elle explique comment elle a participé à ce concours de presse.

Lecourrierdeconkry.com : Bonjour madame, comment avez-vous embrassé ce métier de journaliste ?

Kadiatou : C’est d’abord en venant en appui à la rédaction comme je travaille dans un média au début comme responsable comptable. Ainsi, j’ai fait le constat que très souvent mes collègues sont acculés. Donc je me suis dit pourquoi ne pas tenter de les épauler. Donc je suis venue spécialement pour les appuyer en rédaction.

Lecourrierdeconkry.com : Depuis quand avez-vous commencé à exercer la radio et la presse en ligne?

Kadiatou : J’ai commencé au mois d’août 2014 ici à Labé avec la radio Espace Foutah. Pour ce qui est de la presse en ligne, j’ai commencé à écrire pour visionguinée au mois de septembre 2017. Avant j’ai écrit un peu pour Guinéematin.com pour une période de trois mois, c’est-à-dire avril, mai et juin.

Lecourrierdeconkry.com : Vous venez de remporter le prix Hadiatou Sow du journalisme 2018 en presse en ligne. Dites-nous comment avez-vous participé à ce concours ?

Kadiatou : Bon, il faut dire que lorsque le concours a été lancé, c’est le rédacteur en chef de la radio Espace Foutah qui m’a donné l’information et qui m’a suggéré de postuler. Donc, il m’a conseillée de le faire en me disant que je n’ai rien à perdre. Ainsi, j’ai suivi son conseil et j’ai décidé de prendre part au concours. C’est en ce moment que j’ai réalisé mon reportage et j’ai contacté la direction du site visionguinée, ils ont accepté de publier mon article. Voilà en quelque sorte ce qui m’a motivée.

Lecourrierdeconkry.com : Combien de temps ça vous a pris pour la réalisation du billet en question ?

Kadiatou : Ça m’a pris peu de temps seulement, parce que ça concernait la gestion des ordures avec pour thème la problématique de la gestion des ordures. Ceci interpelle tout le monde et n’est pas un sujet difficile à traiter. Donc ça ne m’a juste pris qu’une seule journée. J’ai contacté toutes les personnes qui sont intervenues dans le reportage. Donc pratiquement ça ne m’a pas pris beaucoup de temps.

Lecourrierdeconkry.com : Est-ce que vous vous attendiez à décrocher ce prix ?

Kadiatou : Non, non ! Franchement je m’attendais pas. Cela a été une surprise pour moi dans la mesure où je me disais que ce n’était pas trop mon domaine. Donc je me suis dit pourquoi ne pas tenter la chance. La probabilité pour moi était vraiment faible.

Lecourrierdeconkry.com : Alors qu’elle a été votre émotion suite à la publication des résultats à Conakry vous annonçant que vous avez été lauréate ?

Kadiatou : Oui j’étais à Conakry, j’étais dans une salle où je ne connaissais pratiquement personne, parce que même la personne qui devait m’accompagner c’est-à-dire Ciré Baldé du site Visionguinée.info on ne s’est vu que dans la salle parce qu’on ne se connaissait pas auparavant. Donc, je suis rentrée dans une salle où je ne connaissais personne et c’était vraiment émouvant dans la mesure où dans la présentation, celle qui gérait cela m’a annoncé comme étant l’unique candidate venue de l’intérieur du pays. Donc ça m’a vraiment émue et je me suis dit peut-être qu’il y a lieu d’espérer. En plus celle qui m’a accompagnée m’a aussi fait espérer. Donc c’était vraiment émouvant lorsqu’on m’a appelée. Il y avait vraiment l’émotion, je me rappelais des conseils que j’avais reçus de mon rédacteur en chef. Je me suis dit que voilà, il avait raison, c’est important de participer.

Lecourrierdeconkry.com : Concrètement qu’est-ce que vous avez gagné ?

Kadiatou : Le prix c’est un ordinateur HP portable tout neuf, le trophée, un tableau de satisfécit et des cadeaux de la part des partenaires de l’événement c’est-à-dire Vivo Energy qui nous a donné des sacs contenant un cahier, deux stylos et deux porte-clés.

Lecourrierdeconkry.com : Enfin qu’est-ce que vous conseillez aux femmes journalistes en général et particulièrement celles évoluant à l’intérieur du pays ?

Kadiatou : Avant de conseiller les femmes, permettez-moi de remercier l’Alliance femme et medias qui lutte tous les jours pour une représentativité des femmes qui travaillent dans les médias. Donc, je tiens vraiment à les remercier et les encourager. Pour ce qui est des femmes journalistes, je leur dirais d’être vraiment courageuses, de travailler et c’est le travail qui paie. Il faut savoir aussi oser parce que selon mon constat les gens n’ont pas beaucoup postulé. Pour toute la Guinée on n’était que 9. C’était vraiment faible et je ne sais pas si c’est la communication qui a manqué ou bien si quelque part c’est une négligence des femmes parce que les femmes ont cet aspect de négligence et de fuir quelque part les responsabilités. Quand on parle de concours, les femmes négligent. Donc, je leur dirais de vraiment tenter la chance, d’être courageuse et de croire en leur talent, de croire en leur destin.

Lecourrierdeconkry.com : Merci madame, bon courage et bonne chance !

Kadiatou : Merci à vous.

Propos recueillis  par Dejnabou Bah Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email