Accueil Actualités Labé : les élèves veulent retourner en classe

Labé : les élèves veulent retourner en classe

31
PARTAGER

Si dans certaines villes, les enseignants ont repris le chemin de l’école, à Labé cela ne semble pas être le cas.  Les enseignants manquent encore à l’appel dans plusieurs écoles publiques de la commune urbaine de Labé. Cet état de fait indigne les élèves.

Les élèves de Labé ont protesté ce lundi 03 décembre contre l’absence d’enseignants dans leur classe et les cours ont été perturbé. Certains d’entre eux ont rendu visite à leurs camarades qui bénéficient de cours.  Les élèves des complexes scolaires de Wouro et Hoggo M’bouro ont été empêché de suivre les cours.  Il n’en fallait pas plus pour mettre ces derniers également dans la rue.

La manifestation s’est élargie et a atteint toutes les écoles qui ont été contrainte de baisser les stores.  Il a fallu l’implication des forces de défense et de sécurité pour apaiser les esprits et calmer les ardeurs.

« Nous sommes venus aujourd’hui lundi pour suivre les cours comme ce fut le cas la semaine dernière. Mais, dès qu’on est rentré c’est un pick-up de la sécurité qui est passé. Le proviseur nous a dit de rester calme qu’ils sont venus nous sécuriser. Ensuite, je ne sais pas si c’est des élèves ou des délinquants qui nous ont lancé des pierres et on est sorti dans la rue » explique Mamadou Maladho Balde, collégien au complexe scolaire Hoggo M’bouro.

De son côté Ablaye Sow du lycée Wouro de Labé déclare ceci : « ce sont des jeunes non identifiés qui ont fait pleuvoir des pierres sur les toitures de notre école, nous empêchant du coup de faire cours. Donc on est sorti aussi rejoindre le mouvement car il y a eu panique générale » affirme-t-il.

Il faut rappeler que depuis deux mois, le syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée a entamé une grève pour réclamer un meilleur salaire pour les enseignants. A ce jour, le gouvernement n’a accepté aucune forme de négociation et cela malgré les différentes interventions d’acteurs sociaux.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email