Accueil Actualités Labé : les enseignants attendent encore leur salaire (Témoignages)

Labé : les enseignants attendent encore leur salaire (Témoignages)

94
PARTAGER

Le salaire de plus de onze mille enseignants n’a pas été payé à la fin de ce mois de septembre 2018 sur toute l’étendue du territoire national. La région administrative de Labé ne fait pas exception à cette règle même si pour l’instant, le nombre exact d’enseignants concernés par cette fâcheuse situation dans la capitale du Foutah Djallon n’est pas connu a appris lecourrierdeconakry.com.

Rencontré en grand nombre ce samedi matin aux guichets de l’une des banques primaires de la place, les enseignants n’ont pas caché leur mécontentement : « il n’y a pas plus grave que ça ; tu travailles tout un mois et on te prive de ton maigre salaire. C’est incroyable mais vrai. Je me demande si ceux qui sont derrière cette situation ont un cœur » s’interroge Halimatou Baldé enseignante en service dans la préfecture de Tougué.

Vénu de Yali Yembering précisément de la sous-préfecture de Fougou, Mounirou Camara fustige : « ça ne nous arrange pas ; quand je viens prendre mon salaire et que je ne reçois pas ; c’est vraiment grave car je me suis correctement fait recenser lors de toutes précédentes les séances » déclare-t-il.

Alhassane Diallo est directeur sous-préfectoral de l’enseignement élémentaire (DSEE) de Dara-Labé : « au fait c’est ma grande surprise que j’ai appris hier vers 18 heures qu’il y a plusieurs enseignants dont moi-même, qui n’ont pas eu de salaire pour ce mois. Que c’est suite au dernier recensement fait par l’administration. Donc, y en a assez, il y a plein de DSEE, des directeurs d’école, des cadres de l’IRE (inspection régional de l’éducation), y en a de l’université, c’est-à-dire tous les secteurs de l’éducation » explique-t-il.

Interpellé, Pierrete Touppou l’inspectrice régionale de l’éducation (IRE) de Labé tente d’apaiser les esprits : « on a été informé depuis hier, beaucoup d’enseignants sont venus nous voir pour nous dire que leur salaire n’a pas été viré. Les DPE (directeur préfectorale de l’éducation) aussi m’ont appelé pour la même chose. Je ne peux pas dire exactement c’est quoi la cause mais ce que je sais c’est qu’il y a eu un recensement tout dernièrement. Donc, le département nous a instruit de faire une situation de tous ces enseignants-là et de les remonter. Ce que j’ai à leur dire, ceux qui sont dans une situation effectivement de classe, n’ont pas à s’inquiéter. C’est une question de vérification, on va rapidement remonter leur nom et tout va dans l’ordre je l’espère » lance l’IRE de Labé.

Aux dernières nouvelles, les enseignants frappés à tort par cette sanction rentreront en possession de leur dus à partir de ce lundi 1er octobre 2018. En attendant, ils sont tous obligé de garder leur mal en patience.

Aux dernières nouvelles, il semble que la situation a été débloquée au niveau des finances. Dans la pratique, les enseignants attendent toujours leur salaire.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email