Accueil Actualités Labé : Les jeunes filles s’engagent à l’occasion de leur journée internationale

Labé : Les jeunes filles s’engagent à l’occasion de leur journée internationale

42
PARTAGER

L’humanité a célébré la journée internationale de la jeune fille ce 11 octobre comme chaque année. L’objectif de cette journée est de lutter contre les discriminations . Les associations de défense des droits des jeunes filles restent déterminées dans la région administrative de Labé pour mener à bien ce combat .

En classe de Terminale, Aminata Diallo est déjà à la tête d’une organisation dénommée,  «le club des jeunes filles leaders de Labé »,   une association très active sur le terrain dans la défense des droits des jeunes filles : «  Avant, on parlait d’égalité entre hommes et femmes, mais moi aujourd’hui j’ai beaucoup réfléchi et je me dis qu’on peut les dépasser » estime-t-elle.

Membre de l’ONG agir pour les droits féminins, Idiatou Diallo déplore le fait que cette journée si importante passe inaperçue : « il faudrait aujourd’hui que toute jeune fille et les mamans se lèvent pour célébrer cette journée. Vous n’êtes pas sans savoir que les filles sont régulièrement victimes de viol, de harcèlements sexuels. Donc, il faudrait se lever à l’occasion de cette journée pour dire non à ces violences et combattre pour le droit de la junte féminine » renchérit cette autre.

Revenant à la charge, Aminata Diallo dénonce les comportements parfois indélicats de la grande majorité des jeunes filles de Labé : « j’ai plusieurs fois  fait appel aux filles qui refusent de répondre ; je pense qu’elles ne veulent vraiment pas changer d’attitude. Il y a de ces filles aujourd’hui qui se permettent de boire de l’alcool, de fumer de la chicha alors que moi je me dis que cela n’est pas fait pour les jeunes filles parce qu’elles sont l’avenir de ce pays là » soutient la présidente du club des jeunes filles leader de Labé.

Selon Fatoumata Timbonké Diallo, des activités sont en perspectives pour célébrer cette journée : « on a prévu de faire des sensibilisations notamment au niveau des ateliers de couture et de coiffure, on a prévu de faire des sensibilisation par rapport au mariage précoce à ces endroits » déclare-t-elle.

Par ailleurs, il faut reconnaitre que rien n’a été prévu par l’administration du coté de Labé pour célébrer cette journée internationale.

Bah Djenabou Labé, pour  lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email