Accueil Reportage Labé : Les visites intempestives à l’hôpital perturbent le travail des médecins

Labé : Les visites intempestives à l’hôpital perturbent le travail des médecins

345
PARTAGER

En règle générale, il est affiché devant l’entrée des hôpitaux les heures de visite aux malades. Mais le mode de vie des populations et la lassitude des services d’accueil de structure de santé  font que cette prescription n’est jamais respectée. A l’hôpital Régional de Labé, Malade et visiteurs sont confondus dans les salles communes. Médecins et surveillants ont du mal à trouver l’intimité avec les malades sous traitement.

Très souvent critiqués pour non-respect de la déontologie médicale, les professionnels de la santé en service dans la région administrative de Labé en général et l’hôpital régional en particulier pointent dénoncent  à leur tour l’attitude de certains  usagers des hôpitaux.  Selon eux, les visites intempestives et non limitées dans le temps constituent un frein à l’accomplissement de leur travail.  Le constat est fait sur place par la correspondante du www. Courrierdeconakry à Labé.

Pour ce qui est du cas spécifique de l’hôpital régional de Labé, les visites intempestives et incontrôlées affectent considérablement le travail des médecins à en croire le Docteur Souleymane Baldé du service des urgences.

 « Chaque jour on n’a d’abord les accompagnants des malades qui viennent nous encombrer. Pour les chasser, on demande souvent qui va s’occuper du paiement des frais du malade ? Ainsi, tout le monde se disperse. Mais on a ce problème, les gens viennent et refusent de sortir afin qu’on traite leur malade » déclare-t-il.

Au niveau de la maternité de l’hôpital régional de Labé, la situation semble plus chaotique selon docteur Fatoumata Binta Barry, la première responsable des lieux. « Il n’y a pas une seule sale  commune ici dans laquelle tu ne trouveras pas des gens assis et en train de discuter tranquillement. Et cela se fait à coté  des personnes malades qui sont couchés et qui ont  besoin de repos. Les gens n’ont qu’à rester à domicile et vraiment nous laisser travailler avec le malade » fustige-t-elle.

De son coté, Docteur Diaraye Diallo du service de la traumatologie de l’hôpital régional de Labé demande aux usagers de veiller au respect des consignes.

 « Ce n’est pas regardé le malade qui va lui rendre sa santé. Là où on leur demande de s’arrêter qu’ils s’arrêtent là afin que nous personnel soignant qu’on puisse travailler sur le malade ».

Pourtant, les horaires de visite sont clairement indiqué dans le règlement intérieur des hôpitaux déclare Madame Binta Batouly Diallo, la surveillante général de l’hôpital de Labé.

« Il y a un règlement intérieur à respecter. Donc, s’il y a des visites c’est entre 6 heures 50 minutes jusqu’à 8 heurse. À part ça l’intéressé doit attendre jusqu’à 15 heures pour les visites parce que la visite c’est de 15 heure jusqu’à 20 heures. Mais, tu vois des gens, bousculer les gardiens à la porte, entrer en les insultants même » dénonce-t-elle.

Une situation qui rend la tâche ardue pour les spécialistes de la santé en fonction dans la région administrative de Labé.

Djenabou Bah Labé, pour le courrierdeconakry

Print Friendly, PDF & Email