Accueil Actualités Labé : Quelques réactions après la signature des Accords du dialogue politique inter-guinéen...

Labé : Quelques réactions après la signature des Accords du dialogue politique inter-guinéen du 12 octobre

54
PARTAGER

 Le 5ème dialogue politique inter guinéen aura eu le mérite de mettre en accord les volontés des hommes politiques guinéens, et cela, même si certain ont décidé de claquer la porte pour des raisons de convenance.

Idrissa Camara , RPG, « C’est une satisfaction réel au niveau du RPG arcan ciel, parce que c’est le témoignage éloquent de l’évolution politique. Mais surtout de l’apaisement du climat social, parce qu’on voie maintenant qu’il y a la vrai réconciliation nationale. Depuis que le président Alpha Condé, a pris la charge de l’équilibre morale et physique d’aller vers la réconciliation réelle, depuis qu’il a rencontré de façon historique son frère Elhadj Cellou Dellein Diallo qui est le chef de file de l’opposition, nous partons de dénouement heureux en dénouement heureux dans l’équilibre politique et social du pays. »

Mamadou Aliou Sampiring Diallo, section UFDG Labé « Nous à l’UFDG, nous sommes très content. Nous comptions sur les représentants que nous avions amenés là-bas, ils ont vraiment été à la hauteur. Comme vous le savez, la CENI avait fixé la date des élections au 18 décembre prochain, mais elle avait décidé la date toute seule sans associé les partis politiques ; donc avec l’association de tout le monde, on a reporté la date au mois févier, chose qui va permettre à tous les partis de se préparer pour qu’on aille à des élections apaisées et acceptées par tout le monde.  Aujourd’hui, c’est la CENI et les différents partis politiques plus la mouvance qui ont fixé la date. C’est un consensus qui a été trouvé ».

Thiam Sékou Marouf, président du bureau fédérale du Bloc Libéral à Labé « Il n’est pas facile de parler de dialogue politique lorsqu’on met en avant des compromis. Le dialogue devrait se concentrer sur le respect de la loi électorale qui prévoit des élections au niveau communal et local. Quand on parle de communal et local, ça veut dire que les élections devraient se tenir au niveau des quartiers. Aujourd’hui au niveau de l’opposition, c’est un point qui n’a pas été obtenu. Les accords signés n’engagent pas le BL. »

Propos recueillis pas Amadou Sow, Correspondant à Labé

 

Print Friendly, PDF & Email