Accueil Communiqué L’OIM remet un tracteur et une décortiqueuse à riz à la communauté...

L’OIM remet un tracteur et une décortiqueuse à riz à la communauté de survivants de Katongoro

57
PARTAGER
Remise du tracteur et de la décortiqueuse à riz du représentant du Chef de mission de l’OIM Guinée, Michael Asima, aux habitants de Katongoro en présence du Préfet de Boké, Mohamed Lamine Doumbouya.

Conakry, Guinée (26/04/2016) –   L’Organisation Internationale pour les Migrations a organisé jeudi 21 Avril 2016 la remise officielle d’un tracteur et d’une décortiqueuse à riz aux populations de Katongoro (Boké), un village particulièrement touché par l’épidémie à virus Ebola.

 Financée par la Coopération belge au développement, cette donation s’inscrit dans le programme de soutien de l’OIM au Gouvernement Guinéen dans le cadre de son appui au relèvement socio-économique des communautés de survivants d’Ebola.

 « Il y a deux mois, l’OIM avait rencontré les habitants de Katongoro, dans le cadre d’une activité de dialogue communautaire ayant pour but de retisser le lien social entre les guéris d’Ebola, les survivants et le reste de la communauté pour lutter contre la stigmatisation des guéris et soutenir leur réinsertion sociale, » explique Amihere Kabla, Chef de Mission de l’OIM en Guinée.

 « À cette occasion, la population de Katongoro ainsi rassemblée avait évoqué ses besoins en terme de développement, notamment la nécessité d’une machine agricole qui lui permettrait d’accroître ses revenus. C’est ce tracteur que l’OIM Guinée a financé pour l’aider à se relever », poursuit-il.

 D’une valeur de 44 000 dollars américains (352 000 000 Francs Guinéens), ce tracteur et cette décortiqueuse à riz devraient contribuer à améliorer l’autosuffisance alimentaire du village et relancer son activité économique en développant la commercialisation du surplus des produits agricoles ainsi engendrés.

 « A l’image de cette localité, le village de Tamaranssy et ses habitants bénéficieront du soutien de l’OIM dans le cadre du même projet d’appui au relèvement socio-économique des communautés de survivants », conclue Amihere Kabla.

 Avec le soutien d’OFDA, CDC, le Japon et la Belgique, l’OIM continue d’appuyer le Gouvernement Guinéen dans la phase III de la Riposte Ebola et post-Ebola élaborée par la Coordination Nationale de lutte contre Ebola, l’OMS et leurs partenaires, marquée par des programmes de soutien aux survivants d’Ebola, renforcement du système sanitaire et surveillance sanitaire aux frontières.

 De mars 2015 à avril 2016, la Guinée a enregistré 3,812 cas de malades d’Ebola confirmés, probables ou suspects, dont 2 543 décès, soit un taux de létalité estimé à 66,7%.

Source:OIM Guinée

Print Friendly, PDF & Email