L’ONG CHF-Guinée s’active sur de nouvelles approches pour une meilleure vie des citoyens !

0
180

L’ONG Club Humanitaire sans Frontières (CHF Guinée) est une organisation humanitaire évoluant en Guinée mais aussi dans certains pays de la sous-région. Cette ONG souhaite voir en Guinée une société civile qui défend les intérêts des citoyens par le dialogue. Le Président de ladite ONG Chérif Diallo était l’invité de l’Emission ‘’Case Citoyenne’’ sur la Radio Parlementaire. Une émission au cours de laquelle il a évoqué aussi la question de l’immigration clandestine.

L’ONG Club Humanitaire sans Frontières a été créé en 2012 par des jeunes guinéens. Elle s’est fixée pour objectif, d’assister les personnes démunies sans considérations aucunes. Mais cette assistance ne peut se faire sans Paix. C’est pourquoi, le président de cette ONG invite les acteurs de la société civile à travailler dans une synergie d’action avec des stratégies claires pour leurs revendications. Chérif Diallo : « La société civile est censée être un Mayon fort pour l’épanouissement d’une population ; la société civile normalement regorge la crème de la société. Donc, si à chaque fois on entend de la violence avec la société civile comme ce fut à un moment donné ce n’est pas bien. Il faudrait qu’on ait une autre méthodologie d’actions qui pourraient impacter positivement les citoyens que de se mettre dans la rue. C’est pourquoi nous de l’ONG club humanitaire sans frontière nous en appelons aux autres acteurs de la société civile à faire preuve d’indulgence et d’améliorer la méthodologie de revendications » a-t-il lancé.

Pour cette nouvelle année, l’ONG Club Humanitaire sans Frontières (CHF Guinée), a déjà élaboré son plan d’action dans lequel, la sensibilisation contre l’immigration clandestine occupe une bonne place : « Beaucoup de jeunes qui avaient de l’espoir et des jeunes d’avenir ont sacrifié leurs vies dans ces voyages imaginaires. Ce qui fait qu’actuellement l’immigration clandestine est un des fléaux le plus affectant de notre société, parce que ce sont des jeunes qui se lancent dans cette aventure ; tous les Etats sont unanimes la dessus qu’il faut lutter contre ce phénomène qui a endeuillé beaucoup de familles. Donc, pour cette lutte, notre club ne souhaite pas être en marge, raison pour laquelle nous avons réalisé une pièce théâtrale sur l’immigration irrégulière dont nous voulons présenter au siège de l’OIM les mois prochains. Une façon de contribuer à cette lutte pour sauver des vies »  a-t-il indiqué.

En plus de cette sensibilisation, l’ONG club humanitaire sans frontière a pour ambition à long terme de fédérer toutes les structures humanitaires en réseau, cela pour aider davantage les personnes démunies.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email