Accueil Actualités Politique SLECG-Gouvernement : S’achemine t- on vers une nouvelle grève ?

SLECG-Gouvernement : S’achemine t- on vers une nouvelle grève ?

227
PARTAGER

L’inspecteur général du travail, Alia Camara a présidé,  ce mardi 22 mai 2018 les négociations entre les délégués du Syndicat Libre des Enseignements et Chercheurs de Guinée (SLECG) et ceux du gouvernement. Ces négociations  se sont poursuivie dans les locaux du Ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’État et de la Modernisation de l’Administration.

Au sortir de cette quatrième séance de pourparlers, le secrétaire général adjoint du SLECG, Oumar Tounkara a affirmé que les lignes n’ont pas bougé à l’issue  de la rencontre. 

« Le gouvernement campe sur sa position, selon laquelle ce n’est pas possible de  donner les huit millions. Nous enseignants aussi, nous avons dit que nous exigeons les huit millions de francs guinéens. Aucune proposition ne nous a été faite par le gouvernement pour dire qu’on parle de concession ou non. Nous avons demandé huit millions comme salaire de base compte tenu du coût de la vie. Qui dit négociation, dit compromis. Mais malheureusement, le gouvernement  ne nous a fait aucune proposition, nous sommes à ce niveau » a-t-il indiqué.

Parlant des mesures que le SLECG envisage, il dira : « On doit s’attendre à ce qu’on agisse conformément à la loi, utiliser notre arme légale. C’est-à-dire la grève. Parce que depuis 20 jours, nous sommes là. Le dernier recours en matière de revendication, c’est la grève. Donc nous demandons à tous les enseignants d’être prêts à partir du 26 mai. Si nos revendications ne sont pas satisfaites, si aucune proposition n’est faite allant dans le sens de la satisfaction de nos revendications, nous allons nous retrouver et prendre la décision qui s’impose» a-t-il prévenu.

Pour sa part, l’inspecteur général du travail, Alia Camara, a demandé les acteurs  à la retenue.

« A la partie syndicale et à la partie gouvernementale de réfléchir sur les positions et de consacrer la journée de demain à cette réflexion-là afin de trouver une solution le jeudi prochain» a-t-il souhaité.

La prochaine rencontre est fixée pour le jeudi 24 mai 2018.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

+224 622 624 545/666 369 744

[email protected]

Print Friendly, PDF & Email