Accueil Actualités N’Zérékoré : La bibliothèque préfectorale manque de tout

N’Zérékoré : La bibliothèque préfectorale manque de tout

79
PARTAGER

Alors  que la Guinée s’apprête à abriter la fête mondiale du livre dénommée ‘’Conakry, Capitale Mondiale du Livre’’, la bibliothèque  préfectoral de N’Zérékoré est confrontée à un manque criard d’équipement. Pourtant elle a connu en 2016, son meilleur taux de fréquentation des cinq dernières années. C’est ce qu’a déclaré  son directeur général au micro du correspondant de votre quotidien en ligne ’’le Courrier de Conakry’’

Créée en 1993 par la coopération française, cette bibliothèque a changé deux fois de local. Son premier local était restreint et grâce à la coopération japonaise, la bibliothèque préfectorale a fait peau neuve avec un nouveau bâtiment. C’était à l’occasion du 55ème anniversaire de l’indépendance nationale. Un grand bâtiment  mais non équipé.

« Avec le fête tournante que N’Zérékoré a abrité 2013, on a vu que notre bibliothèque était un peu dans l’emprise de la tribune. C’est ainsi qu’on nous a envoyé dans la cour de l’IRE à côté de la justice. C’est là-bas qu’ils ont reconstruit notre bibliothèque. Une bibliothèque digne du nom. Au départ on était vraiment fâché. Parce que la bibliothèque  que le Japon  venait de nous donner n’avait pas encore fait 5 ans. Mais on ne pouvait rien.  Alors ils ont reconstruit une autre bibliothèque digne du nom. Là-bas où nous sommes aujourd’hui » a expliqué M. Kaba Soumaoro, directeur général de la bibliothèque préfectorale de N’Zérékoré.

Mais Le bâtiment a subi une tornade qui a endommagé une grande partie des livres avant même son déménagement.

« Avant notre déménagement , il y a eu une violente tornade sur notre ancienne bibliothèque où on avait tout mis. Alors on a perdu beaucoup de nos livres. C’est  le resteu’on a pu récupérer et que vous voyez maintenant».

Depuis cette catastrophe, les responsables de cette bibliothèque ont frappé à plusieurs portes pour avoir une aide mais en vain comme l’explique M. Soumaoro.

« Nous avons  tendu la main à la plupart des ONG qui sont là notamment UNICEF et Plan Guinée. Ils nous ont dit qu’ils vont nous aider mais jusqu’à présent  nous sommes à leur écoute. Nous avons même écrit à certaines ambassades. Mais cette année, comme Conakry est désigné ’’Capitale  Mondiale du livre’,  nous nommes à l’attente de cette opportunité pour  pouvoir éventuellement bénéficier d’une aide ».

L’insuffisance de livre n’est pas le seul problème  au niveau de la bibliothèque de N’Zérékoré. Le nouveau bâtiment a en son sein un centre informatique et une cafétéria qui ne sont pas aussi équipés. Et le directeur général demande à toutes les bonnes volontés de leur venir en aide afin d’équiper ces salles.

Il faut rappeler qu’entre 2012 et 2015, la bibliothèque de N’Zérékoré a connu une trêve en terme de fréquentation à cause de son changement de local. Ce n’est qu’en 2015 que les lecteurs ont recommencé à fréquenter la salle de lecture. Une situation qui s’est améliorée en 2016. Car selon son directeur général, cette bibliothèque a enregistré plus 250 lecteurs durant l’année écoulée.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

 

Print Friendly, PDF & Email