Accueil Actualités N’zérékoré : Le centre de santé de Koropara n’a pas d’ambulance

N’zérékoré : Le centre de santé de Koropara n’a pas d’ambulance

794
PARTAGER

 Le centre de santé de Koropara qui a été officiellement remis il y a quelques semaines  manque de moyen pour transférer des cas compliqués vers l’hôpital régional. Les patients les plus exposés sont les femmes enceintes selon  les travailleurs de ce centre.

Cofinancé par l’union européenne  et l’Agence Française de Développement, la réhabilitation du centre de santé de Koropara (sous-préfecture de la région de N’zérékoré) est un ouf de soulagement pour les communautés. Cependant, les travailleurs ne de centre ne disposent pas de tous les équipements nécessaires pour bien s’occuper de leurs patients.

« Nous sommes contents que notre centre soit réhabilité. Je crois que la fréquentation pourrait augmenter, surtout qu’on a eu du personnel. Avant il n’y avait  que deux à trois titulaires mais aujourd’hui on a plus sept titulaires. Ce sont les équipements qui font défaut. Mais nous avons remonté nos problèmes aux autorités. J’espère que ça va changer dans les jours à venir. » A expliqué Emmanuel Guilavogui chef du centre de Koropara.

Les équipements font défaut, mais le besoin le plus crucial est celui d’une ambulance pour le transport des patients en situation critique comme des femmes en ceinte.

« Le manque d’ambulance nous fatigue beaucoup. Quand on a un cas compliqué, on est obligé d’appeler à Koulé. Vous imaginez si c’est une femme enceinte qui souffre d’une hémorragie postpatome. Avec l’état de la route l’ambulance va prendre assez de temps avant d’arriver. Or, quand une femme souffre de cette maladie elle n’a que deux heures de vie »  indique  Pascaline Haba sage femme au centre de santé de Koropara.

A l’en croire une femme enceinte a même trouvé la mort dans une  pareille situation. « On avait eu un cas  comme ça ici, on a appelé l’ambulancier. Il est venu tardivement et dès que qu’on a embarqué la femme, elle a rendu l’âme en cours de route » témoigne Pascaline.

Il faut rappeler que le centre de santé de Koropara fait partir des 10 structures sanitaires réhabilitées dans la région forestière dans le cadre du projet d’Appui à la Santé en République de Guinée. Un projet qui a pour objectif de réduire la mortalité maternel et infantile.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’zérékoré

Print Friendly, PDF & Email