Accueil Actualités N’zérékoré : Le ministre de l’enseignement pré-universitaire a lancé les épreuves de l’entrée...

N’zérékoré : Le ministre de l’enseignement pré-universitaire a lancé les épreuves de l’entrée en 7ème

160
PARTAGER

L’examen d’entrée en 7ème Année, désormais appelé examen de fin d’étude élémentaire a démarré ce lundi 19 juin 2017 sur toute l’étendue territoire national. A N’Zérékoré, c’est le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation qui a procédé au lancement officiel des épreuves en présence des autorités locales ainsi que des cadres en charge de l’éducation. C’était au centre Lycée Félix Roland Moumié a constaté sur place Leccourrierdeconakry.

Ils sont au total 10 679 candidats dont 4 230  filles à affronter  cette année l’examen de fin d’étude élémentaire dans la préfecture de N’Zérékoré. Ces candidats sont repartis entre 32 centres d’examen dont 16 dans les zones rurales. En ouvrant l’enveloppe de la première épreuve, le ministre Ibrahima Kalil Konaté s’est montré confiant quant à la réussite de ces examens. Il a ensuite invité les uns et les autres à  la sérénité.

« Je vous avoue que l’enjeux est de taille mais je suis moralement à l’aise. Par rapporte aux dispositifs que les autorités régionales et préfectorales ont mis en place, je crois mordicus que le processus ira bon train. Je souhaite bonne chance à tous les candidats. Et je demande respectueusement à l’ensemble des enseignants et tous les acteurs qui sont impliqués dans ces évaluations de se comporter correctement. Je leur demande de ne pas être méchants avec les enfants mais d’être sévères avec eux. Ces enfants sont nos enfants. Il faudrait qu’on leur donne un bon chemin. Et le début d’un bon chemin, c’est de les évaluer exactement » a déclaré le ministre Ibrahima Kali Konaté.

De son côté, le directeur préfectoral de l’éducation  a rassuré que toutes dispositions sont prises par sa direction pour la réussite de cet  examen dans la préfecture de N’zérékoré.

« Sans risque de me tromper, je dirai que tout est à jour. Ce qui pouvait peut-être nous embêter, c’est la logistique informatique. Mais à ce jour la logistique informatique est à jour. Les techniciens qui doivent travailler sur ces machines sont formés et ils sont en train de  faire leur preuve pour la réussite de l’examen » a indiqué Amara Condé.

C’est par l’épreuve de rédaction que les candidats à l’examen de fin d’étude élémentaire session 2017 ont ouvert le bal. Et les résultats sont attendus dans deux semaines à compter de la fin de la dernière épreuve.

Mamady 2 Camara

 

Print Friendly, PDF & Email