Accueil Actualités N’zérékoré : les textes juridiques du CNJ au centre d’une rencontre

N’zérékoré : les textes juridiques du CNJ au centre d’une rencontre

104
PARTAGER

Le conseiller principal du ministère de la jeunesse et de l’emploi jeune était jeudi 08 juin 2017, face à des jeunes de la région de N’zérékoré. Cette rencontre a pour objectif d’informer et  échanger avec les jeunes sur les textes fondateurs (statut et règlement intérieur) du Conseil National de la Jeunesse (CNJ). C’est la maison des jeunes de N’Zérékoré qui a servi de cadre à cette rencontre a constaté surplace lecourrierdeconakry.

Cette rencontre a regroupé des représentants des structures de jeunes venues des différentes localités de la région..

Prenant la parole devant la  centaine de jeunes, le représentant du ministère de la jeunesse a rappelé le contexte de la création du CNJ.

« Le processus dans lequel nous nous sommes engagés s’inscrit dans les politiques publiques de jeunesse au niveau international à travers le programme d’action mondial de la jeunesse, dans son domaine 10 ‘’la participation des jeunes filles et garçons’’. Egalement dans la charte africaine de la jeunesse que le Prof. Alpha Condé a ratifiée depuis le 17 juin 2011, dans son article 11 qui parle de la participation pleine et effective des jeunes à la vie de la société et à la prise de décision », dira M. Sâa Samuel Millimono, Conseiller au ministère de la Jeunesse.

Il a ensuite indiqué que cette rencontre vise à présenter le statut et règlement ainsi que les critères d’élections du CNJ aux jeunes afin qu’ils puissent y apporter leurs avis et suggestions.

Pour lui, les jeunes doivent être au centre de toutes les discutions sur les sujets qui les concernent.

« Il faudrait que dans la vie politique, économique, sociale, culturelle et sportive, les jeunes soient au centre. De bénéficiaires, qu’ils soient des acteurs conséquents. Cela nous amène à construire un nouveau modèle de jeune. Jeune autonome, responsable, engagé et solidaire pour sa communauté » a indiqué le conseiller principal du ministère de la jeunesse.

Pour sa part, le préfet, Aboubacar M’Bopp Camara invité les participants à étudier ces documents avec beaucoup d’attention.

« Je vous demande de prêter attention non seulement à lecture du statut, mais aussi à l’étude de ce statut et du règlement intérieur. Parce qu’il nous faut une plateforme de la jeunesse. On a besoin aujourd’hui que notre jeunesse soit le moteur du développement » a-t-il conseillé.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

Print Friendly, PDF & Email