Accueil Actualités N’Zérékoré : Un homme d’une quarantaine d’années condamnée à 10 ans de réclusion

N’Zérékoré : Un homme d’une quarantaine d’années condamnée à 10 ans de réclusion

118
PARTAGER

Le tribunal de première instance de N’zérékoré a condamné  lundi 29 mai 2017 un homme d’une quarantaine d’année à 10 ans de réclusion et au  payement de 50 000 000 de francs guinéens à titre de dommage et intérêt. Foromo Lamah, était poursuivi pour coup et blessure volontaire ayant entrainé la mort sans avoir l’intention de la donner a appris surplace lecourrierdeconakry.

Les faits remontent au  26 décembre 2014 dans la comme rurale de Guécké, préfecture de N’Zérékoré. Ce jour là, Foromo Lamah est rentré du champ dans la soirée. Il  a déposé son sac à la maison avant de se rendre dans une buvette avec une somme de 20 000 fg  et un couteau dans sa poche.  A son arrivé, il  achete de la cigarette et deux topettes d’alcool. Quelques minutes après il sort du maquis, le temps pour lui de fumer une cigarette. En sortant la cigarette de sa poche sa monnaie de 17 000  fg est tombée. Et sur coup un certain Pé a pris cet argent par terre et confisqué. C’est ainsi que les deux ont commencé à se battre jusqu’à ce qu’un n’autre homme nommé Pierre est venu porter secours à Pé contre Foromo. C’est en ce moment qu’il a sorti le couteau dans sa poche pour poignarder Pé et la mort s’en est suivie.

Devant la cour l’accusé Formo Lamah a plaidé coupable tout en insistant sur le fait qu’il n’avait pas l’intention de tuer.

« J’ai utilisé le couteau sous l’effet de la colère. Ils étaient  deux contre mois. Pierre est venu  au secours de Pé et j’ai reçu un coup violant sur le nez de la part de Pé.  Je saignais même. C’est ce qui m’a le plus fâché et j’ai sorti l e couteau pour le poignardé. Mais je regrette le fait qui en soit mort. Je ne voulais pas le tuer » a-t-il expliqué.

Dans son réquisitoire, le procureur de la République, Mamadou Boro Diallo à balayé cet argument tout en soutenant que le crime que Foromo a commis était bel et bien prémédité pour la simple raison qu’il s’est permis de se promener avec une arme blanche. Ainsi il  requiert 15 ans de prison ferme contre lui et une amende de 300 000 000  de francs guinéens comme avait demandé la partie civile dans sa plaidoirie.

Malgré la plaidoirie de la défense pour réduire la peine à un an de prison, la cour a fini par le condamner à 10 ans de prison ferme et au payement de 50 000 000 de nos francs à titre de dommage et intérêt.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

Print Friendly, PDF & Email