Accueil Actualités N’zérékoré : Un jeune tué par le petit ami de sa jeune sœur

N’zérékoré : Un jeune tué par le petit ami de sa jeune sœur

108
PARTAGER

Un jeune d’une vingtaine d’année a été mortellement poignardé  dans la nuit du mercredi 29 mars 2017 par le copain de sa jeune sœur dans la commune urbaine de N’Zérékoré. L’acte s’est passé au quartier N’yein non loin de l’immeuble de la Radio Zaly Fm liberté. Les autorités promettent un procès public dans un bref délai.

Abdoulaye Bamba, c’est le nom de la victime. Tout a commencé quand son père a interdit à sa sœur de sortir les nuits. Hier, alors que le papa corrigeait sa fille après que cette dernière ait tenté de désobéir à son ordre,  le copain de la fille et ses amis sont venus  s’interposer. Ils se sont ainsi livré une bataille.

« Il y a une bande de jeunes qui vient souvent derrière ma fille pour qu’elle sorte avec eux. Mon premier garçon s’est imposé. Il a dit non, ma sœur ne va nulle part. Le jeune a dit mais pourquoi vous interdisez à votre fille de sortir avec moi ? Il s’est jeté sur mon fils et ils se sont battus. Nous avons fait un premier avertissement. J’ai été dans leur famille pour dire à leurs parents de lui conseiller de quitter derrière ma fille. Nous leur avons dit de ne plus foutre pied dans notre concession. La nuit d’hier mercredi maintenant, ma fille a tenté de sortir, je l’ai faire venir et j’ai commencé à la bastonner. C’est en ce moment que  le garçon est venu avec ses amis. Il m’a demandé pourquoi je faisais ça. J’ai dit non je corrige ma fille, ça ne vous intéresse pas.  Mais ils n’ont pas compris. Ils ont foncé sur nous. Je les ai poussé, poussé jusqu’à fatigué mais après ils sont revenus.  Après ils ont dit que comme c’est mon premier fils qui empêche sa sœur de sortir avec eux, il faut lui, le tuer. Ils ont poignardé mon fils à la clavicule. On l’a envoyé à l’hôpital mais la plaie était très profonde et il s’est éteint » a expliqué Amadou Bamba père de la victime.

Aussitôt informées, les autorités se sont rendues ce jeudi matin dans la famille endeuillée. Le préfet Aboubacar M’Bopp Camara a déploré le fait avant de promettre d’organiser un procès public dans les jours avenir.

« Vraiment c’est énervant. Mais on est obligé de gérer  la chose en fonction du droit. Et heureusement que ceux qui sont auteurs de cette situation, sont dans nos mains. Et le procureur général qui commande toute la contrée est là aussi. Donc on organisera le procès et de façon publique dans les jours qui suivent» a-t-il promis tout en se réjouissant du fait que la famille s’est remis à la volonté de Dieu.

Le phénomène de criminalité prend de l’ampleur dans la ville de N’Zérékoré.  Comme cause, plusieurs observateurs pointent du doigt la consommation abusive des stupéfiants.  Chose qui doit interpeler les parents et les autorités.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

Print Friendly, PDF & Email