Accueil Actualités Politique : Reprise du dialogue inter guinéen 

Politique : Reprise du dialogue inter guinéen 

89
PARTAGER

Interrompu depuis plus de deux ans, le dialogue politique inter-guinéen a repris la semaine dernière.  Cette reprise est favorée par la rencontre entre le président Alpha Condé et le Chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg).

Avant la reprise de ce dialogue, l’opposition guinéenne avait exigé certains préalables notamment le changement de facilitateur, la libération de certains détenus politiques et l’engagement du régime d’Alpha Condé à respecter les accords qui seront trouvés lors de ce dialogue. Promesse tenue par le pouvoir en place. C’est ainsi que les premières rencontres se sont déroulées au Palais du Peuple où beaucoup de points ont été débattus.

Les citoyens guinéens se sont réjouis de la reprise de ce dialogue politique. M. Aboubacar Soumah, un citoyen qui suit de près l’actualité politique guinéenne affirme : « La reprise de ce dialogue nous soulage beaucoup parce que c’est nous la jeunesse et les femmes qui souffrons de cette situation. Je prie Dieu que la mouvance et l’opposition républicaine puissent trouver un terrain d’entente pour que la jeunesse et les femmes avancent. »

D’autres, par contre, sont très pessimistes. Ils pensent que ce dialogue est un faux débat. M. Kaman Sidibé déclare ceci: « Le dialogue-là, c’est un faux débat. Depuis 2010, nous sommes là en train de dialoguer mais il y a eu quoi à l’issue de ces différents dialogues ? Le pays est en danger, car il n’y a pas de sécurité. La population est en train de souffrir par la cherté de la vie due à l’augmentation des taxes à tous les niveaux. Le prix du carburant n’a pas baissé.  »

L’honorable Amadou Damaro, président du Groupe Parlementaire de la mouvance s’est également réjoui de la reprise de ce dialogue. Pour lui, les acteurs politiques ont tout intérêt à ce qu’un consensus soit trouvé entre la mouvance et l’opposition pour le bien être des populations et pour le développement de la Guinée.

« Pendant les deux premiers jours, on a revu les différents accords du 20 août 2013. Nous avons essayé de voir qu’est-ce qui a été entièrement appliqué et qu’est-ce qui n’a pas été appliqué. La différence entre ce dialogue et les autres, c’est que les autres dialogues se sont établis dans une atmosphère de crise et cette fois-ci c’est dans une atmosphère complètement apaisée. Nos responsables politiques se parlent, les acteurs politiques sont de bonne foi. Je crois que chaque partie veut que c’est la Guinée qui gagne et on est convaincu qu’il n’y aura pas de gain partiel mais il faut que la Guinée gagne avec l’ensemble de ses fils », a-t-il déclaré.

Mais selon certains observateurs, la reprise du dialogue a déjà enregistré des avancées notamment la libération de certains détenus politiques et la volonté du régime d’Alpha de mettre en place une Cour de justice.

Après deux jours de discussions, le dialogue a repris le 26 septembre 2016 au Palais du Peuple afin de trouver désormais des solutions adéquates aux problèmes dont souffrent les guinéens.

Marc Sarah

Print Friendly, PDF & Email